Garbage : des nouvelles du prochain album

Publié le 26 octobre 2020 à 11:59
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Butch Vig a parlé du disque dans une interview.

GARBAGE SINGLE ANNOUNCEMENT PIC 2

Certains groupes ont décidé de ne pas chômer en 2020. C’est le cas du groupe de rock alternatif américain Garbage, qui avancent bien dans la confection de leur prochain disque. Interviewé par le magazine britannique NME, le batteur Butch Vig a déclaré :

Nous venons de finir de mixer le nouvel album de Garbage et on l’envoie au mastering cette semaine. Ca ne nous laisse pas indifférent. Le jour où nous sommes entrés en confinement en mars était le dernier jour où nous avions prévu d’entrer en studio. Nous pensions qu’il serait fini un moins plus tard, mais la pandémie est arrivée et nous avons dû tout finir en ligne, en s’envoyant des fichiers à distance. je suis content que ce soit enfin fini.

Il a aussi évoqué les paroles du disque :

Beaucoup de paroles de Shirley [Manson, chanteuse] semblent visionnaires, en phase avec le monde dans lequel nous vivons en ce moment. Elle a été capable de prévoir ce confinement dingue, les problèmes de racisme et la folie de cette élection [présidentielle américaine].

Ainsi que certaines références musicales :

Il y a quelques chansons qui font penser à Roxy Music. D’autres font référence à Talking Heads. Je pense que sur le plan musical, c’est le cousin schizophrène de notre troisième album, Beautiful Garbage. Chaque morceau se suffit à lui-même. C’est plutôt éclectique. Il y a quatre ou cinq chansons sombres et belles à la fois, alors que d’autres sont plus détonantes. Nous sommes allés explorer certaines sonorités inédites pour nous, mais ça sonne toujours comme Garbage. Même si nous essayions de ne pas sonner comme Garbage, nous ne pourrions pas nous en éloigner complètement.

Butch Vig n’a pas communiqué de fenêtre de sortie précise. Le dernier album en date de Garbage, Strange Little Birds, est sorti en 2016. On y retrouve notamment les titres Even Though Our Love Is Doomed et Empty.

Commentaires