Andy Anderson, ancien batteur de The Cure, est décédé

Publié le 27 février 2019 à 12:27
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Il avait 68 ans.

La nuit du 26 au 27 février, Laurence « Lol » Tolhurst a annoncé le décès d’Andy Anderson, batteur du groupe The Cure, présent dans le groupe britannique de 1983 à 1984. Ce dernier avait récemment révélé qu’il était en phase terminale d’un cancer. Laurence « Lol » Tolhurst, batteur du groupe de 1979 à 1983 et clavieriste de 1981 à 1989, a déclaré sur Twitter :

C’est le coeur lourd que je dois annoncer le décès d’un frère de The Cure. Andy Anderson était un vrai gentleman et un grand musicien avec un sacré sens de l’humour qu’il a gardé jusqu’à la fin, un testament de son bel esprit lors de son dernier voyage. C’est une chance de l’avoir connu.

Andy Anderson a donc intégré The Cure en 1983, sans pour autant provoquer le départ de Laurence « Lol » Tolhurst, qui se consacre uniquement aux claviers à la suite de son arrivée. Les premiers enregistrements du batteur sont les morceaux Speak My Language et The Love Cats sur la compilation Japanese Whispers, sorti en 1982.

L’année suivante, il enregistrera The Top, seul album studio sur lequel il posera ses parties de batterie. On y retrouve notamment le single The Caterpillar. Il est aussi présent sur Concert: The Cure Live, premier album live du groupe, sorti en 1984, ainsi que sur la vidéo The Cure : Live in Japan.

Après son départ de The Cure et son remplacement par Boris Williams, Andy Anderson a, par la suite, collaboré avec de nombreux artistes, tels que Peter Gabriel, Edwyn Collins, ou encore Iggy Pop.