Solidays 2016 – le report : jour 3

Publié le 27 juin 2016 à 13:22
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Le grand final de l’édition 2016 se plaçait sous le signe de la tradition, rendant l’événement plus familial que jamais.

Trois jours de beau temps pour l’édition 2016 de Solidays – à croire que la météo aussi a payé son hommage aux idéaux de l’événement, qui s’est tenu les 24, 25 et 26 juin toujours à l’Hippodrome de Longchamp. Comme la tradition le veut, le programme du dimanche visait un public encore plus large, et invitait petits et grands à se joindre à la fête organisée par Solidarité Sida. Au programme de cette dernière journée : Cypress Hill, Louise Attaque, Naive New Beaters, Ibrahim Maalouf, Talisco, Louane, Tiken Jah Facoly ou encore St Germain. Une liste d’artistes plus qu’éclectique, accompagnée d’intervenants prestigieux venus parler démocratie, liberté et avenir. Petit focus sur les quelques artistes qui ont retenu notre attention.

On démarre dès 16h avec Louane sur la scène du Dome… non on plaisante. On a malgré tout préféré filer vers la lointaine scène Bagatelle pour découvrir ce que donnait To Be A Stranger, le nouvel album de General Elektriks, en live. Pop au groove pleinement assumée, la musique du projet de Hervé Salters, qui s’entoure d’excellents musiciens, arrive à nous faire danser en plein après-midi comme s’il était minuit. Maltraitant à sa façon son énorme clavier rouge, General Elektriks était une des sensations de cette 18e édition de Solidays.

General Elektriks en live sur la scène Bagatelle de Solidays 2016

Autre groupe que OÜI FM surveille de près depuis quelques années maintenant, Talisco. « C’est un peu ma deuxième famille ici » déclarera d’ailleurs Jérôme (chant & guitare) au micro de Joe et Marjorie Hache, rappelant la fructueuse collaboration que nous entretenons avec son projet. L’auteur de The Key ou encore Your Wish a pris d’assaut la scène Domino pour un concert minimaliste aux reflets folk plutôt originaux, se mariant parfaitement à l’ambiance très aérienne des compositions de Talisco. Une réussite.

Talisco en live au Solidays 2016

Retour à la scène Bagatelle pour profiter d’une des révélations de l’année, Jain, qui venait présenter son premier album, Zanaka, sur « la plus grande scène qu’elle ait eu à faire » d’après ses propres dires. Une foule immense acquis dès le départ à la cause de la toute jeune artiste, affrontant le défi live seule sur scène, enchaînant ses tubes à l’aide de simples boucles enregistrées sur le vif. Une vraie performance qui témoigne en la faveur de tout le bien qu’on pense d’elle, et de la carrière qui lui ouvre les bras. Bien joué, Jain.

Jain en live au festival Solidays 2016

Autre figure féminine qu’on apprécie tout particulièrement à OÜI FM – au point de lui avoir décerné le prix de l’Artiste et l’album Rock catégorie Indé lors des OÜI FM Rock Awards : Jeanne Added. Venue présenter Be Sensational  à un nouveau public, l’artiste rémoise a injecté une bonne dose d’énergie à un set déjà vibrant et électrique. Aux frontières de la pop et du post punk incandescent de groupes comme Joy Division,  nul doute que la musique de Jeanne Added a su convaincre la foule et prouver, s’il le fallait, que la chanteuse ne manque pas de ressources.

Jeanne Added en live au festival Solidays 2016

Pour achever cette dernière édition, quoi de mieux qu’un des doyens du festival ? Après ses prestations en 2002, 2005 et 2012, le grand prêtre du reggae Tiken Jah Fakoly s’avance une nouvelle fois sur une scène de Solidays (Bagatelle, pour être exact). Et le terme « prêtre » n’est clairement pas choisi au hasard : vêtu d’une espèce de cape, tenant un bâton à la main, le chanteur n’hésite pas à haranguer la foule sur les sujets qui lui tiennent à cœur (la paix, le projet d’états africains unis), et réussit à faire d’une pierre deux coups – faire groover comme il se doit l’immense foule qui se présente à lui, sans en oublier les combats essentiels.

Tiken Jah Fakoly en live à Solidays 2016

On a déjà hâte d’être à l’année prochaine, que Solidays continue sur sa lancée et propose toujours plus de beaux moments live sans oublier ses préceptes militants.