Les excuses publiques de Quincy Jones

Publié le 23 février 2018 à 12:47
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Le musicien est revenu sur ses récentes sorties.

Quincy Jones, légendaire producteur à la langue bien pendue

Début février, le célèbre jazzman Quincy Jones avait donné deux interviews au cours desquelles il ne s’était pas gêné pour lancer quelques piques sur certaines personnalités du monde de la musique.

De nombreuses réactions ont été provoquées par ces récentes sorties, ce qui a mené le musicien à présenter des excuses publiques via les réseaux sociaux, sous l’impulsion de ses filles : « Il y a quelques semaines, mes six filles (dont je suis très fier) m’ont pris à parti pour une « intervention familiale » surprise suite aux bêtises que j’ai dites dans deux interviews récentes et… jai appris ma leçon ! […] Je suis un être humain imparfait et je n’ai pas peur de le dire. Je suis désolé et je n’ai pas peur de le dire. »

Il donne ensuite plus de détails sur ses sorties : « Quand tu as eu suffisamment de chance de vivre une vie aussi longue et dingue (et que tu as récemment arrêté de boire – il y a trois ans !), certains détails sur des situations spécifiques (qui ne représentent pas l’ensemble entre de mes intentions et de mes expériences) remontent en masse à la surface et même à 85 ans, il est évident que le « vomi verbal » et dire du mal est inexcusable. »

Il rappelle ensuite son message : « Une des choses les plus difficiles avec cette situation, c’est que ces sorties ont contredit les messages que j’essaie de communiquer concernant le racisme, les inégalités, l’homophobie, la pauvreté… et le reste. Et bien sûr, je ne le souhaite pas. J’ai déjà contacté mes amis en privé, mais quand tu mènes une vie publique, tu as une responsabilité en tant qu’exemple, et puisque je mène une vie publique, je voulais faire des excuses publiques. »

Il conclut avec les excuses à proprement parler : « Je suis désolé envers tous ceux qui ont été offensés par mes paroles et je tiens à m’excuser à mes amis qui sont toujours ici et ceux qui ne le sont plus. Ces amis sont comme ma famille. À ma faille et mes amis… merci pour votre grâce. Merci de m’avoir fait remarquer que j’avais fait une erreur… et j’en ai fait plusieurs. Même s’il est difficile de recevoir des critiques et des remontrances (surtout publiquement), je veux que vous sachiez que je vous ai compris. Je vous ai tous compris… et je vous remercie. »