Des artistes s’indignent de la décision de Trump de sortir de l’accord de Paris

Publié le 2 juin 2017 à 14:48
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

John Legend, Mathieu Kassovitz ou encore Leonardo DiCaprio ont réagi à la décision de Donald Trump de sortir de l’accord de Paris sur le climat.

« Nous devons arrêter ce trou du cul. C’est une véritable urgence. Trump est une honte nationale » a scandé John Legend sur son compte Twitter, fustigeant la dernière décision en date de Donald Trump. Le président des Etats-Unis a en effet retiré le pays de l’accord de Paris sur le climat, signés lors de la COP21 en décembre 2015. Les artistes sont nombreux à s’être indignés d’une telle décision. Plus modérément que John Legend, la chanteuse Katy Perry a appelé Trump à « penser à ses enfants, aux enfants de ses enfants et à tous les autres enfants de la planète qui devront vivre avec les conséquences de sa décision ». Pas étonnant, aussi, que l’acteur Leonardo DiCaprio réagisse – le premier -, lui qui a toujours été très investi dans les questions écologiques.

« Aujourd’hui, notre planète a souffert. Il est plus qu’urgent de sauver les accords de Paris »

Pour l’heure, Mathieu Kassovitz est le seul Français a s’être ému d’une telle décision, en réagissent au tweet de Michael Moore. Le réalisateur et militant américain avait tweeté : « USA to Earth : FUCK YOU » (Les États-Unis disent ‘merde’ à la terre). Ce à quoi à répondu l’acteur, actuellement à l’affiche de la saison 3 du Bureau des Légendes : « La terre dit à l’Amérique d’aller se faire foutre aussi ! »

De son côté, l’acteur et politicien Arnold Schwarzenegger s’est fendu d’un message vidéo émouvant, tentant de faire réagir le président : « Un seul homme ne peut pas détruire le progrès. Un homme seul ne peut pas arrêter notre révolution autour des énergies vertes. » Ajoutant :

Mon message, Monsieur le Président, c’est qu’en tant que fonctionnaire, et surtout en tant que Président, votre première responsabilité est de protéger la population. 200.000 personnes meurent chaque année aux États-Unis à cause de la pollution de l’air »

Nombreux sont les artistes et politiques à avoir déjà réagi. Emmanuel Macron, dans un discours adressé directement à Donald Trump prononcé à l’Elysée jeudi 1er juin, a détourné le célèbre slogan de campagne du président des États-Unis en déclarant : « Make planet great again ».

Les 195 délégations ayant signé l’accord de Paris s’étaient, entre autres, engagées à « poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5 degrés ». Les États-Unis, avec la Chine, sont les plus polluants du monde.