David Lynch lancera son premier festival à Los Angeles

Publié le 22 juin 2016 à 15:40
Aurélie Duhamel Par Aurélie Duhamel
Contributrice

L’intégralité des bénéfice sera reversé à la fondation David Lynch.

Ce n’est certainement pas la créativité et l’imagination qui manquent à l’immense David Lynch depuis ses débuts. Les 8 et 9 octobre prochain, l’Ace Hotel de Los Angeles hébergera le premier festival lynchien, intitulé Festival of Disruption. Celui qui détient un tableau de chasse plus qu’hallucinant – des The Doors à David Bowie en passant par The Beatles ou encore Sting – le réalisateur de Twin Peaks a une fois de plus déroulé le tapis rouge en délivrant un line-up hallucinant.

« Deux jours et deux nuits de musique, d’arts, de cinéma, de réalité virtuelle, de rencontres et plus encore… »

Pour cette future première édition, musiciens et chanteurs tels que Robert Plant (Led Zeppelin), Debbie Harry (Blondie), Questlove, Rhye ou encore John Hopkins ont reçu le précieux sésame. Une façon de mettre à l’honneur la musique, si essentielle dans l’ensemble de son œuvre. Le compositeur et collaborateur fétiche de David Lynch, Angelo Badalamenti, sera également invité à la fête. Un festival qui sera une belle fresque de l’univers foisonnant de l’énigmatique David Lynch, qui promet la diffusion de courts métrages inédits. Seront également présents Kyle MacLachlan et Laura Dern, les deux acteurs de Blue Velvet (1986). Désormais culte, Angelo Badalamenti avait signé la BO du film.

Sans surprise, la méditation transcendantale chère au réalisateur sera également au cœur du festival. Le nom du festival lui-même fait par ailleurs référence à une citation du maître spirituel indien Mahararishi Mahesh Yogoi, plus connu comme « le gourou des Beatles, » qui concevait la vie comme « un festival de perturbations. »

Via