David Gilmour (Pink Floyd) gagne son procès pour Rattle That Lock

Publié le 24 juin 2021 à 15:18
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Il a bien le droit d’utiliser le jingle de la SNCF dans son morceau.

Souvenez-vous, en 2015 sortait Rattle That Lock, single de David Gilmour (notamment connu pour avoir été guitariste et chanteur de Pink Floyd) extrait de l’album du même nom, dans lequel on trouvait l’entêtant jingle de la SNCF, composé par Michaël Boumendil.

Si l’élaboration de ce titre est le fruit d’une collaboration entre les deux artistes, il se trouve que Michaël Boumendil avait porté plainte en 2016 contre le musicien britannique car on entend dans le morceau non pas les notes du jingle, mais un sample du jingle lui-même. Le compositeur perd le procès en 2019, mais décide de faire appel.

La cour d’appel de Paris a désormais rendu son jugement. Les magistrats ont déclaré que le contrat « stipule que David Gilmour est autorisé à intégrer le sample, à le modifier et à l’exploiter, le sample pouvant dès lors être compris comme l’extrait de l’enregistrement sonore”, rapporte Capital. Michaël Boumendil est donc condamné à rembourser les frais de justice engagés dans cette procédure.

L’idée du single est venue au départ dans l’esprit de David Gilmour qui, au cours d’un voyage en France en 2013, a trouvé l’inspiration dans le fameux jingle caractéristique. Le musicien britannique a ensuite contacté Michaël Boumendil pour qu’il soit co-compositeur du morceau qui deviendrait Rattle That Lock. 

Commentaires