Cameron Avery, le bassiste de Tame Impala, s’envole en solo

Publié le 16 janvier 2017 à 17:16
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Le bassiste du groupe australien Tame Impala, Cameron Avery, prend du temps pour lui en sortant, dès le 10 mars, son premier album solo.

Cameron Avery pour themusic.com

Ripe Dreams, Pipe Dreams. C’est le nom du premier album solo du bassiste du groupe australien Tame Impala. Il sortira le 10 mars sur le label Anti-. Cameron Avery, qui semble vouloir voir d’autres horizons, a partagé le titre Wasted on Fidelity.

Le bassiste a également publié le tracklisting de cet album à venir :

1. A Time and Place
2. Do You Know Me by Heart?
3. Dance With Me
4. Wasted on Fidelity
5. Big Town Girl
6. Disposable
7. The Cry of Captain Hollywood
8. Watch Me Take It Away
9. An Ever Jarring Moment
10. C’est Toi (extended)

Au magazine Les Inrocks, Cameron Avery a déclaré vouloir « faire quelque chose qui sonne comme les vieux disques » qu’il aime : Johnny Hartman, Dean Martin, Etta Jamesou encore Elvis Presley. Une sorte de « big band avec un peu moins de paroles métaphoriques. » Le bassiste de Tame Impala avait déjà sorti C’est Toi en septembre 2016.

Avant de faire parti du groupe interprète de Let It Happen, le bassiste était dans celui de rock psychédélique, Pond – comme Jay Watson et Kevin Parker, l’un à la batterie et au chant dans Tame Impala, l’autre chanteur et guitariste.

Tame Impala au complet, quant à lui, a annoncé faire partie de la programmation du festival Panorama à New-York du 28 au 30 juillet 2017. La dernière fois qu’ils sont venus en France, le 31 janvier 2016, le groupe s’est produit au Zénith de Paris. Tame Impala n’a pas proposé de nouvel album depuis Currents sorti en 2015.