Big Soul

Big Soul

C’est sous le soleil brûlant de Californie que naît l’excentrique Big Soul, composé de Kelleteh Chinn (guitare et chant), Caroline Wampole (basse/chant) et Deane Jenkins (batterie). Ce groupe de rock aux influences funk rencontre le succès en France grâce à deux morceaux phares : Le Brio (branchez la guitare) et Hippy Hippy Shake. Leur nom s’inspire du morceau Teachin’ The Blues de John Lee Hooker, où le guitariste et chanteur de blues chante « What a big soul ! »

Kelleth Chinn et Caroline Wampole se rencontrent en Floride, à l’université de Sarasota. Alors que l’un compose, l’autre est absorbé par ses cours de théatre. Leur diplôme en poche, Kelleth, ancien membre du groupe de rock The High Decibels, apprend à Caroline comment manier la basse et montent ensemble un premier duo direction Buffalo pour un premier concert, dans les rues de New York, sous le nom de « United Nations ». Lassés du blizzard ambiant, c’est en Californie qu’ils partent se réchauffer. Là bas, il rebaptise leur couple « Tumbling Dice » puis adoptent définitivement « Big Soul », conscient qu’il faut désormais donner corps et âme à leur projet.

À l’hiver 89, le chaînon manquant rejoint la formation : le batteur Jay Dee Smith intègre le groupe désormais trio. Alors que Big Soul brille à l’international avec son tube Le Brio, le couple porte alors ses ambitions vers l’Europe, berceau de bon nombre de leurs références parmi lesquelles The Rolling Stones, The Beatles, The Who ou encore Joni Mitchell, Simon and Garfunkle…

Entre 1989 et 1995, le groupe donne une longue série de concerts dans les clubs de Los Angeles et de San Fransisco. Les premiers concerts de Big Soul sont des cover de Chuck Berry et de grands classiques de rhythm and blues, puis met sur pied un premier album éponyme et auto-produit, Big Soul, bricolé sur le tas.

La chance sourit aux audacieux et l’album se retrouve dans les mains d’un célèbre dj parisien qui embrase la foule avec le morceau Hippy Hippy Shake ! Dans la foulée, le label Sony signe Big Soul et le rock californien fait une entrée remarquée en France à la faveur du tube carabiné Le Brio (branchez la guitare), un rock simple et vigoureux, paru sur leur premier album éponyme en 1995. Leur passage dans l’émission française Taratata en février 1996, les révèle au yeux du grand public. Entre temps, le groupe s’installe à Paris, l’album est rapidement disque d’or et Sony le sacre « révélation de l’année ».

Petit à petit, l’oiseau fait son nid et Big Soul sort un deuxième album, Love Crazy (1997), dont le single Julene sert de musique de pub pour le jeu Cool Boarders par Sony Computer. Dans le même temps, le batteur JD Smith est remplacé au profit du néo zélandais Dean Jenkins. Après une longue interruption, le groupe participe à l’été 2001 à la BO du film français HS Hors Service. Un an plus tard, l’album Funky Beats fait son apparition mais le public boude cet album qui n’est pas diffusé à la radio .Le trio fantasque poursuit son petit bonhomme de chemin, même si les deux derniers albums n’ont pas eu le succès escompté.

Aujourd’hui, Big Soul n’existe plus. De retour à San Fransisco, la chanteuse-bassiste du groupe se reconvertie dans la peinture et se lance dans de nouveaux projets. Kelleth Chinn poursuit une carrière en solo sous le pseudo de KC Booker avec un premier album sortit en 2006 chez Rolling Jack Records, son propre label.

Discographie

Big Soul sur Twitter

Vidéos