Adopte un maraîcher : l’opération qui aide les producteurs

Publié le 10 avril 2020 à 13:45

Imaginez que vous êtes maraîcher. Depuis plus de dix jours, vous ne pouvez plus vendre vos fruits et légumes sur les marchés qui ont tous fermés, sauf dérogation spéciale. Pour certains producteurs, on frise la catastrophe. Pour pallier ce manque à gagner, la mairie d’Angers a lancé la formidable opération « adopte mon maraîcher ». 

Le principe est simple : des boutiques qui n’ont, elles aussi, plus le droit d’ouvrir, accueillent bénévolement ces maraîchers, chaque mercredi et samedi, dans leurs locaux pour qu’ils puissent écouler leur production. Les habitants, eux, sont ravis de ces nouveaux – bien que temporaires – commerces de proximité…

Cette démarche solidaire est vraiment originale : auriez-vous pensé un jour acheter vos choux-fleurs et vos bananes dans une crêperie ou un
salon de coiffure ? 

Et ça marche, l’alliance porte ses fruits. Certains producteurs arrivent désormais à réaliser un meilleur chiffre d’affaire en vendant via « adopte mon maraîcher » que dans leur propre ferme, et le public angevin est au rendez-vous. D’autres communes pourraient rapidement suivre l’exemple.