Ghost : Papa Emeritus en dit plus sur le prochain album

Publié le 24 avril 2017 à 15:48
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

GhostLe leader du groupe suédois parle également du fonctionnement du groupe.

Après avoir fait un concert triomphal à l’Olympia ce mois d’avril, Ghost continue sa tournée européenne pour promouvoir son dernier EP en date, Popestar, sans oublier l’album qui l’a précédé, intitulé Meliora. OÜI FM vous avait déjà annoncé qu’un quatrième album était en préparation, mais Papa Emeritus en personne s’est exprimé au webzine français Radio Metal pour en dire plus sur ce disque : « je vais enregistrer pendant tout l’automne et le nouvel album sortira d’ici un an à compter d’aujourd’hui. [7 avril 2017] ». 

Concernant l’ambiance générale du disque, le chanteur a déclaré : « Ce sera un album plus sombre, c’est un peu l’idée parce que l’album se déroule à une époque que, je suppose, plein de gens, particulièrement en Europe, ont trouvée complètement apocalyptique, et cette période a fait énormément de victimes, mais elle a aussi mené le continent à prospérer après coup. C’est un album qui sera complètement imprégné par la mort, mais ce sera aussi un album sur la survie. Le fait de combiner ces deux choses est mon moteur dans la conception de cet album. »

Si cet entretien avait été réalisé avant le conflit qui oppose actuellement les anciens membres du groupe à son leader, leur remplacement avait déjà été effectué, ce qui a mené à quelques éclaircissements sur le fonctionnement de Ghost : « Ghost n’a jamais été formé comme un groupe et son premier line-up a été formé après que le premier album ait été enregistré, et ce n’était qu’un line-up live. Et à partir de ce line-up, ça a changé de nombreuses fois. […] Aucune des personnes du line-up qui était en activité en novembre de l’année dernière n’a joué sur Opus Eponymous [premier album de Ghost], par exemple. » Il ajoute plus loin qu’« Opus Eponymous a été enregistré avec un batteur de session et rien d’autre. »

Suite à la plainte déposée contre lui, Papa Emeritus avait déclaré « ne pas s’exprimer à ce sujet avant l’approbation de ses conseillers juridiques ».