The Shins profitent d’Halloween pour sortir de leur tombe

Publié le 27 octobre 2016 à 11:58
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

La formation de James Mercer « nous fait patienter en attendant l’album » avec Dead Alive.

La dernière fois qu’on avait eu des nouvelles de The Shins, c’était à l’occasion de la sortie de Port of Morrow en 2012, leur quatrième album. Entre temps, leur leader James Mercer sortait After The Disco (2014) avec son compère Danger Mouse, sous le nom Broken Bells (un premier disque éponyme était déjà paru en 2010).

L’automne 2016 signe donc le grand retour des Shins avec un titre spécialement concocté pour Halloween, Dead Alive. Un petit cadeau pour « nous faire patienter en attendant l’album » précise le groupe sur sa page Facebook, qui en profite donc pour officialiser la mise en chantier de son cinquième opus.

Influencé par The Beatles, The Cure ou encore The Beach Boys, James Mercer et ses Shins sont un projet pop de grande envergure, rappelant les grandes heures de la pop music des années 60 avec ses mélodies aussi évidentes qu’entêtantes. Le groupe commence timidement avec deux premiers albums parus à l’orée des années 2000 (Oh, Inverted World et Chutes Too Narrow), engloutis par l’ogre indé dès lors et la fameuse déferlante des groupes en « The ». C’est avec Wincing The Night Away (2007) que les Shins réalisent une première cassure dans le paysage alternatif, avec un sens de la mélodie frais et touchant. Cinq ans plus tard, ils sortent Port of Morrow, porté par le single Simple Song.

Le cinquième album des Shins, dont on ne sait rien pour le moment, devrait sortir en 2017, et contenir ce Dead Alive.