Spotify et vie privée : les utilisateurs inquiets suite à une mise à jour

Publié le 24 août 2015 à 17:47
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Spotify et vie privée : les utilisateurs inquiets suite à une mise à jourLe géant du streaming musical est la cible des internautes qui l’accusent d’aller trop loin dans la collecte de données personnelles des utilisateurs, et tente une défense.

Sortie il y a quelques jours, la dernière mise à jour de Spotify fait grogner la Toile. On comprend les utilisateurs, qui se voient demander par leur application l’accès à leurs contacts, la localisation de leur téléphone et à leurs photos ! Pour écouter de la musique ? Étonnant… L’entreprise suédoise expliquait lundi sur son site Internet que cette mise à jour des conditions générales d’utilisation et de sa politique de protection de la vie privée devaient l’aider à « concevoir une meilleure expérience pour les utilisateurs, et bâtir des produits nouveaux et personnalisés pour l’avenir. »

En quelques jours, nombre de blogueurs, sites spécialisés et utilisateurs ont fait part de leur indignation et de leur hostilité. Parmi eux, Markus Persson, dit « Notch », l’un des créateurs du jeu Minecraft et grande figure des nouvelles technologies en Suède, écrivait vendredi : « En tant que client, j’ai toujours adoré votre service. Vous êtes ceux qui m’ont convaincu d’arrêter de pirater de la musique. S’il vous plaît, réfléchissez à ne pas faire le mal« . Le patron de Spotify, Daniel Ek, lui a répondu directement : « Vous avez lu notre blog ? Nous ferons une demande explicite avant d’utiliser votre appareil photo ou votre GPS« . Il lui a aussi expliqué que l’accès aux photos permettait aux utilisateurs de « personnaliser une liste de lecture en ayant une image quelconque ou une nouvelle photo de profil« .

Il déclarera également, via le site internet de Spotify, qu’il était « désolé » que les raisons de ces changements n’aient pas été mieux expliquées : « Nous présentons nos excuses. Nous aurions dû faire mieux pour communiquer sur ce que ces règles signifiaient et comment serait utilisée – ou pas — toute information que vous choisissez de partager« .

Forte de ses 75 millions d’utilisateurs actifs (dont 20 millions payants) dans 58 pays, la plateforme affronte cette polémique alors qu’un puissant concurrent fait son apparition sur le marché. En effet, on se souvient du lancement, le 30 juin dernier, d’Apple Music, dans le monde du streaming musical. Par ailleurs, la foudre tombe tandis qu’on vient d’apprendre la publication par des pirates informatiques des données personnelles des membres du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, remettant la vie privée au cœur des préoccupations des internautes.