Rock et piercing

Publié le 20 septembre 2019 à 17:16
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Poinçonnez vos envies.

Si la pratique du piercing remonte à des temps immémoriaux, elle n’a pas échappé à l’univers du rock. S’il a été adopté par les hippies dans les années 60, il s’est ensuite généralisé avec le mouvement punk dans les années 70, d’abord avec des épingles à nourrice, puis avec des bijoux plus stylisés.

De nos jours, nombreux sont les artistes à arborer des modifications corporelles. Qu’elles soient outrancières comme Al Jourgensen de Ministry, iconiques comme David Draiman de Disturbed ou Rachel Bolan de Skid Row, chacun a son propre style et a su construire son image avec celui qui lui correspond le mieux.

Et le piercing était et est toujours présent dans toutes les franges du rock, des plus douces et élégantes comme Amy Winehouse, dans le metal alternatif avec Chad Gray de Mudvayne et Hellyeah, chez les légendes comme Keith Richards de The Rolling Stones et même chez les plus jeunes comme Yungblud.

Si les aiguilles ne vous font pas peur, Piercing Street vous propose un large choix de bijoux adaptés à vos envies, des plus discrètes aux plus originales.

Commentaires