Révélations sur l’incendie qui a touché les enregistrements d’Universal Music

Publié le 13 juin 2019 à 11:33
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

La lumière a été faite sur l’une des plus grandes catastrophes du monde de la musique.

incendie universal

Par Pinguino K. Utilisé sous licence Creative Commons.

Le 11 juin, le journal américain The New York Times a publié un article relatant la vérité sur un incendie qui a eu lieu le 1er juin 2008 aux Universal Studios d’Hollywood. À l’époque, la couverture médiatique concernait seulement la partie cinéma, télévisée et du parc d’attractions d’Universal, mais rien n’avait été révélé concernant la partie musicale.

La lumière a donc récemment été faite concernant cet incendie qui avait aussi ravagé un hangar, qui était en fait une bibliothèque d’enregistrements sonores, dont certains était historiques, appartenant à Universal Music Group. Si l’entreprise avait essayé de minimiser les pertes à l’époque, mais les pertes sont estimées à plus de 150 millions de dollars, avec plus de 500 000 pistes perdues.

Parmi les pertes, il y a avait des enregistrements de Nirvana, Soundgarden, Guns N’ Roses, Beck, No Doubt, Aerosmith, R.E.M. ou encore Nine Inch Nails. Krist Novoselic, bassiste de Nirvana, a déclaré sur Twitter en répondant à un de ses followers qu’il pensaient que les enregistrements originaux de l’album Nevermind étaient « partis pour toujours« .

Suite à la publication du New York Times, Universal Music Group a contesté le contenu de l’article, déclarant dans un communiqué relayé par le média Variety qu’il comprend « des inexactitudes numériques, des citations tronquées, des éléments contradictoires et des incompréhensions fondamentales concernant l’incident et les éléments affectés. ».”