Leonard Cohen nous a quittés

Publié le 11 novembre 2016 à 15:37
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Leonard Cohen, de retour en 2014 !L’artiste multi-facettes laisse derrière lui un héritage important.

Màj : les causes du décès ont fini par être révélées : dans la nuit du 7 au 8 novembre, le chanteur a fait une chute de son lit. Une mort « soudaine, inattendue et paisible » précise son manager Robert B. Kory. Source : NME

C’est à 82 ans que s’éteint le poète, chanteur, musicien et romancier Leonard Cohen. Survenue la nuit du 7 au 8 novembre, sa mort a été annoncée le 10 novembre. Son fils Adam a déclaré : « Mon père est décédé paisiblement chez lui à Los Angeles en sachant qu’il avait fini ce qu’il considère comme un de ses plus grand disques. Il a écrit jusqu’à son dernier souffle avec son sens de l’humour bien à lui. »

En effet, à l’image de David Bowie, il avait laissé un testament sous forme d’album avant de nous quitter, intitulé You Want It Darker, sorti au mois d’octobre. Il s’agit là de son 14e album studio. Il contient neuf pistes, dont le morceau-titre, qui avait été dévoilé avant sa sortie.

Né en 1934 au Canada, Leonard Cohen a laissé une empreinte indélébile dans le paysage culturel contemporain. Si son premier album, Songs of Leonard Cohen, est sorti en 1967, il avait déjà commencé à sortir des recueils de poèmes en 1956. Parmi ses 14 albums studio, on retrouve des standards intemporels repris maintes fois, tels qu’Hallelujah, Dance me to the End of Love, ou encore Bird on the Wire.

Son influence n’a eu de cesse de s’étendre sur le monde de la musique. Outre la célèbre reprise d’Hallelujah par Jeff Buckley, Johnny Cash a repris Bird on the Wire, et Joan Baez a repris Famous Blue Raincoat, parmi les nombreux artistes qui se sont inspirés de ses morceaux. Au delà des reprises, il est mentionné dans les paroles du morceau Pennyroyal Tea de Nirvana« Give me a Leonard Cohen afterworld/ So I can sigh eternally. » et aussi dans le morceau Montreal de Marillion : « So up in my room I discovered Leonard Cohen on TV/Live in London. Ain’t that perfect symmetry?! »

Un mémorial sera dressé à Los Angeles.