Le support physique musical reprend du gallon aux États-Unis

Publié le 27 mars 2018 à 19:16
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Mais le support streaming reste dominant.

Selon un rapport de The Recording Industry Association Of America, qui étudie l’évolution de l’industrie de la musique enregistré aux États-Unis, en 2017, les ventes de musique physique ont dépassé les ventes digitales. C’est une première depuis 2011, avec le marché physique qui occupe 17% des parts de revenus, comparés aux téléchargements légaux, qui en prennent 15. Le marché reste cependant dominé par le streaming, qui occupe 65% du marché total.

Cependant, cela ne veut pas dire que les ventes ont augmenté. Il se trouve que les téléchargements ont baissé de 25% (au profit des services de streaming), alors que les ventes de disques ont baissé de 4%. La faiblesse de cette baisse est notamment due à l’augmentation de la vente de vinyles, qui fut de 10% en 2017.

En France, selon une conférence du SNEP les ventes de disques physiques se maintiennent au-dessus du numérique en terme de revenus, avec 41,2% des parts contre 39,4 pour le numérique. Cependant, les ventes physiques ont baissé de 4,7% entre 2016 et 2017, alors que les revenus générés par le numérique ont augmenté de 14,7%, notamment grâce au streaming, qui a bénéficié d’une augmentation de 23%.

Commentaires