Le guitariste de System of a Down « attristé » par la mort du meurtrier Charles Manson

Publié le 21 novembre 2017 à 12:48
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur
system of a down

Daron Malakian, en haut à droite

Daron Malakian explique cependant qu’il ne le soutient pas pour ses crimes.

Suite à l’annonce de la mort de Charles Manson, condamné à perpétuité en 1971 aux États-Unis pour avoir commandité plusieurs assassinats, le dimanche 19 novembre, de nombreuses voix se sont élevées sur internet. Parmi elles, Daron Malakian, guitariste et compositeur principal de System of a Down, qui a déclaré sur son compte Facebook officiel : « Très attristé d’apprendre la mort de Charles Manson. Pendant que j’écrivais l’album Toxicity, ses interviews et sa musique furent une grande influence sur ma musique. J’ai donné son titre à la chanson ATWA suite à l’organisation environnementale de Manson. Mon intérêt va à sa manière d’exprimer ses pensées et son point de vue sur la société, pas ses meurtres. »

Un tel post a provoqué de nombreuses réactions de la part de ses abonnés, qui l’ont mené à s’expliquer dans la section commentaires : « Si tout ce que vous savez de lui et ce qui vous a été vendu par les médias, je ne peux pas vous en vouloir pour vos commentaires négatifs. Mais Manson avait d’autres facettes, comme celle du compositeur, dont la chanson Look at your Game a été reprise par Guns N’Roses [album The Spaghetti Incident – 1993]. Il avait aussi des opinions tout à fait recevables sur l’environnement, que vous ne pourriez pas contredire si vous preniez le temps de regarder ses interviews. […] Si Manson était juste un abruti qui avait tué des gens il ne m’inspirerait en aucune manière. Je ne soutiens ni les meurtres, ni les meurtriers d’aucune manière ! Manson était un génie qui pouvait exprimer très clairement ses pensées. C’est [cette facette de] Manson qui m’a inspirée en tant qu’artiste. » 

Il a répondu avec un dernier commentaire : « Je vais vous expliquer encore une fois pour ceux qui ne comprennent pas où je veux en venir avec ce post sur Charles Manson. Je ne soutiens pas le meurtrier, mais son art et son point de vue sur des questions sociales et environnementales. Parfois, des gens talentueux font des choses mauvais. Par exemple, OJ Simpson [Footballeur américain professionnel] a tué sa femme [en 1994], c’est horrible. Mais vous ne pouvez pas nier le fait qu’il est un des meilleurs joueurs de l’histoire. Donc il y a OJ le meurtrier, et OJ le footballeur. Si j’étais un footballeur, je ne pourrais nier l’apport de Simpson au sport et son impact sur les joueurs arrivés après lui. Oui, il a fait quelque chose d’horrible en tuant sa femme, mais son talent en tant que sportif est indéniable. Et pour ceux qui me demandent si je ferais la même chose si Manson avait tué des membres de ma famille ou ma femme alors qu’elle était enceinte, voici un exemple pour vous : ma famille a subi le génocide en Arménie, où des millions d’Arméniens ont été massacré par le gouvernement turc et des soldats turcs. Pourtant, j’écoute quand même de la musique turque, j’apprécie leur art et j’ai des amis turcs dont les grands parents étaient probablement des soldats pendant le génocide. »

Les meurtres commandités par Charles Manson et le procès qui a suivi ont secoué les États-Unis entre 1969 et 1971 et de nombreux artistes s’en sont inspirés. Ainsi, sur  l’album On the Beach (1974), Neil Young raconte sa cavale dans le titre Revolution Blues. En 1988, Ozzy Osbourne sort Bloodbath in Paradise, sur l’album No Rest for the Wicked, qui parle des assassinats en question. En 1993, Marilyn Manson, dont le nom de scène est directement inspiré du meurtrier, enregistre en partie Portrait of an American Family, son premier album, dans la maison ou Sharon Tate, épouse du réalisateur Roman Polanski alors qu’elle était enceinte, a été assassinée par des membres de la « Manson family ».

La rédaction tient à rappeler que les propos de Daron Malakian n’engagent que lui.