Hommage à Bobby Keys sur OÜI FM

Publié le 3 décembre 2014 à 13:11
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Bobby KeysLe saxophoniste a apporté sa touche cuivrée aux plus grands albums des Stones ainsi qu’à leurs concerts, mais aussi à Eric Clapton, The Who, John Lennon, George Harrisson, Marvin Gaye, Joe Cocker… Philippe Manœuvre et Mr Joe lui rendent hommage jeudi 4 décembre dans une EXCESsive Vinyl Session spéciale ! Rendez-vous sur OÜI FM dès 19h !

L’un des plus grands saxophonistes de la planète rock s’est éteint hier à l’âge de 70 ans des suites d’une cirrhose du foie.

Né au Texas le 18 décembre 1943 (le même jour que son grand copain Keith Richards), Bobby Keys débute sa carrière auprès de Buddy Holly dès l’âge de 15 ans. Il fait la connaissance des Rolling Stones en 1964, alors que le groupe donne un concert à San Antonio. Cinq ans plus tard, il est engagé par la bande de Mick Jagger sur leur tournée américaine… et ne les quittera (presque) plus pendant les cinquante années qui suivront ! Bobby Keys apportera sa contribution à plusieurs albums des Stones, dont Let It Bleed en 1969, Sticky Fingers en 1971 (avec la parfaite Brown Sugar), ou encore Exile On Main Street en 1972.

En 1973, ses excès lui valent d’être écarté des tournées du groupe, qu’il réintégrera en 1982… jusqu’à il y a quelques mois, ne pouvant plus continuer les concerts à cause de ses problèmes de santé.

Ce sont les Stones eux-mêmes qui ont annoncé son décès, faisant part de leur profonde peine : « Les Rolling Stones sont bouleversés par la perte de leur très cher ami et saxophoniste légendaire Bobby Keys« , ajoutant : « Bobby a apporté une contribution musicale unique à notre groupe depuis les années 1960. Il va beaucoup nous manquer. »

Keith Richards, qui partageait sa date de naissance, parlait de lui dans son autobiographie Life comme de son « meilleur ami« , mais aussi comme d’ « une âme du rock’n’roll, un homme solide et également un tordu dépravé« . Car Bobby Keys était un fêtard turbulent, même pour Keith, qui n’est pourtant pas un enfant de chœur. Il raconte par exemple avoir vu Keys « causer un certain dérangement en jetant ses meubles par la fenêtre dans un moment d’expression typiquement texan« . « J’ai fumé des joints pendant plus de 50 ans et je ne raterai jamais un jour, à moins que je sois en taule« , assumait Keys dans une interview au magazine Rolling Stones en 2012.

« J’ai perdu le meilleur pote du monde et je ne peux pas exprimer la tristesse que je ressens, même si Bobby me dirait de garder le moral« , a posté Keith Richards sur Twitter.

Sur OÜI FM, on rend aussi hommage à l’immense saxophoniste rock’n’roll lors d’une émission spéciale ! Rendez-vous jeudi 4 décembre sur OÜI FM dans L’EXCESsive Vinyl Session (19h-20h) !