Feuilleton AC/DC, nouvel épisode

Publié le 26 novembre 2014 à 19:39
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Brian Johnson (AC/DC)Résumé : Phil Rudd fait le con au tribunal, tandis que ses copains se mobilisent pour aider les malades d’Alzheimer depuis le départ forcé de Malcolm Young, le tout sur fond de sortie d’album… 

L’actu est plus que mouvementée pour le groupe, depuis la rentrée ! Précédemment, chez AC/DC : l’annonce de la maladie de Malcolm Young, la sortie de leur nouvel album Rock Or Bust, et le batteur Phil Rudd aux prises avec la justice néo-zélandaise… on n’en finit pas de vous donner des nouvelles d’AC/DC ! Angus Young sera d’ailleurs l’invité de L’Interview de Thomas Caussé dimanche 30 novembre à midi sur OÜI FM !

Le 19 novembre dernier, Phil Rudd a fait une brève apparition au tribunal… et n’a pas manqué de se faire remarquer ! D’après le NME, le batteur accusé de menace de mort et de possession de drogues se serait amusé à jouer de la batterie sur le banc des accusés,  sauter sur le dos d’un de ses gardes de corps en sortant du tribunal, distribuer des clins d’œil aux journalistes, avant de se sauver en voiture de sport.

Pour le moment libéré sous caution, le batteur risque toujours jusqu’à sept ans de prison, au vu des charges. Angus Young, de son côté, a déclaré que groupe tournerait bien pour la sortie de Rock Or Bust, mais qu’il n’était pas sûr que ça soit Phil qui tape sur les fûts.

L’autre drame qui touche AC/DC, c’est incontestablement la maladie de Malcolm Young. Le guitariste, atteint de démence, a dû quitter le groupe et n’a pas travaillé sur l’album attendu pour le 1er décembre (bien qu’il soit crédité en tant que co-auteur). Brian Johnson a fait part de sa peine, lors d’une interview.

« C’est lui qui a démarré le groupe, raconte le chanteur à News Channel 9, qui l’interviewait à l’occasion d’un événement caritatif dans le Tennessee, C’est lui qui était derrière AC/DC. C’était notre leader spirituel« . Johnson était à Chattanooga pour lever des fonds pour Highway To Help, une campagne en faveur de l’Alzheimer’s Association. Comme « un désir de réparer ce qui n’est pas réparable« , admet-il, la réalité rattrapant bien souvent son optimisme.

« On s’attend à ce qu’il aille mieux, on pense qu’il va y avoir un traitement qui va le soigner. Je ne sais pas, on pense qu’il va y avoir un miracle, et bien sûr, un jour, on se réveille et on réalise que ça n’est pas possible, et c’est très douloureux. »

On croise les doigts avec AC/DC pour que la série noire s’arrête bien vite, qu’on puisse faire la grosse fête que mérite la sortie de Rock Or Bust, leur seizième album studio !