Cette semaine, dans Au Secours, C’est Du Live ! #44

Publié le 28 octobre 2011 à 11:30
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Le Fair 2012C’est une semaine spéciale Fair qui s’annonce dans Au Secours, C’est Du Live ! (19h-21h). Aux côtés de Dom Kiris et Sacha, découvrez le cru 2012 des nouveaux talents dénichés par le Fair !

Le Fair, c’est une association créée en 1989 à la demande du Ministère chargé de la Culture qui soutient et aide au démarrage de carrière d’artistes ou de groupes musicaux domiciliés en France à travers 4 pôles : une aide financière et juridique, de la promotion, la formation, et le conseil en management.

Ils sont passés par le Fair : Têtes Raides, No One Is Innocent, Miossec« >Miossec« >Miossec« >Miossec, Dionysos« >Dionysos« >Dionysos« >Dionysos, Louise Attaque, -M-, Stupeflip« >Stupeflip« >Stupeflip« >Stupeflip, Cali« >Cali« >Cali« >Cali, Deportivo« >Deportivo« >Deportivo« >Deportivo, Florent Marchet, Joseph d’Anvers, Cocoon« >Cocoon« >Cocoon« >Cocoon, Hey Hey My My, Ours, Moriarty« >Moriarty« >Moriarty« >Moriarty, The Do, Alister« >Alister« >Alister« >Alister, Curry & Coco, Boogers« >Boogers« >Boogers« >Boogers, Mustang« >Mustang« >Mustang« >Mustang, Orelsan, Pony Pony Run Run, Cascadeur« >Cascadeur« >Cascadeur« >Cascadeur, Lilly Wood & The Prick, Skip The Use

La FemmeLundi 31 octobre : La Femme

La Femme est une énigme. Entière et généreuse, libérée et effrontée, elle dévale Sur La Planche des trombes de guitares surf avec grâce. Françoise n’a pas de visage. Juste une émanation sonore. La Femme nous donne du plaisir et ses membres sont tentaculaires. Protéiforme, elle se fait – tour à tour – garçon et fille, new wave et swing, rock et guinguette, festive et inquiétante. A 2 ou à 12. La Femme Ressort et c’est tout son spleen crasse qui macule les trottoirs gris de Paris sous une pluie synthétique dardée de saturations blêmes. Résolument des années 10, elle est face à une décennie encore vierge, qu’elle est prête à remplir. A vous d’y croire, de faire un saut dans l’inconnu. Et de tenter l’expérience.

Concrete KnivesMardi 1er novembre : Concrete Knives

Si certains les considèrent comme les dignes héritiers des B’52, d’autres reconnaîtront en leur musique l’influence de la scène new-yorkaise du début des années 2000. Emmené par deuxchants féminins et masculins au magnétisme incroyable & aux tonalités réjouissantes, Concrete Knives est une machine à hymnes destinés à être scandés à l’unisson. Leurs compositions nous replongent dans les vinyles de Papa où l’on y retrouve sonorités actuelles, là où orgues et claviers vintage défilent sous les rythmiques syncopées. C’est frais, c’est juste, c’est la rencontre de la lame et du béton qui fait de belles étincelles et qui témoigne d’une réelle marque de fabrique. Concrete Knives ressuscite les fantômes des eighties pour en faire un savant mélange de pop acidulée.

Sarah W PapsunMercredi 2 novembre : Sarah W Papsun

Sarah W_Papsun se divise d’abord par six. Des Parisiens (dont trois ex-Rémois) qui ont subtilisé le nom de leur ancienne correspondante américaine pour rendre hommage au math-rock et à la pop compliquée. Sur scène, les trentenaires, lauréats du Fallenfest 2008 et finalistes du concours CQFD-Les lnrocks 2010, enchaînent leurs morceaux comme dans un DJ set, sans temps mort, débitant des refrains lustrés à la sueur de neurones et destinés aux trampolines.
Certains sont déjà devenus des hymnes : Bye Bye TeaCher« >Cher« >Cher (qui donne son nom à leur premier EP, sorti en 2009) ou Pay Try (qui rythme le spot publicitaire de la nouvelle Citroën C4).
Voix Brune« >Brune« >Brune, basse électro, guitares escrimant dans les aigus, alliage bizarroïde d’amplitude post-rock et de mélodies pop, Sarah W_Papsun s’est diSting« >Sting« >Stingué cette année aux Bars En Trans, puis en concert avec les Bewitched Hands ou les Concrete Knives.

The ShoesJeudi 3 novembre : The Shoes

Le duo The Shoes, coqueluche de l’Angleterre et membre de la grande confrérie Reimoise avec leurs potes de studio Yuksek« >Yuksek« >Yuksek« >Yuksek, Brodinski ou autre Bewitched Hands a sorti son pREMier album Crack My Bones en 2011. Apres Deux ans et une poignée de singles, des dates de concerts aux quatre coins du globe et un pREMier mini-album exclusif pour le japon qui ne voulait plus attendre… Le duo décide de disparaître quelques temps dans l’East London à l’abri d’oreilles indiscrètes, pour poser une touche finale à son pREMier album. Les Deux Shoes ont réuni tous leurs amis, copains, compagnons de route rencontrés ces dernières années pour concrétiser leur rêve, un melting-pot de talents musicaux embarqués.

ManceauVendredi 4 novembre : Manceau-2″>Manceau-2″>Manceau-2″>Manceau

Depuis un an et demi, Manceau creuse son sillon à la lumière d’un pREMier EP, On a Mellow Day, véritable manifeste de pop-folk bricolée, capable de susciter l’euphorie et la mélancolie en moins de trois minutes. Car c’est bien la reCherche de l’immédiateté et de l’accord parfait qui obsède ces quatre multi-instrumentistes. La pop music est pour eux un terrain de jeux ouvert à toutes les expérimentations, où ils n’hésitent pas à emprunter les outils de Richard Swift, Neil Hannon ou Vampire week end, cousins pas si éloignés.

http://www.dailymotion.com/video/xjbeij_Manceau-the-melody-of-happIness« >Iness« >Iness-music

Et pour clore cette semaine, retrouvez l’émission spéciale samedi 5 novembre de 20h à 22h avec les interviews et les sessions « Spécial Fair »… en compagnie de Dom Kiris et Sacha !