Bye Bye Phil (The Everly Brothers)

Publié le 6 janvier 2014 à 12:37
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

The Everly BrothersLe plus jeune des Everly Brothers, Phil Everly, est mort à l’âge de 74 ans.

Les Everly Brothers furent parmi ceux qui, dans les années 60, donnèrent ses teintes rock à la country avec leurs mélodies fines et leurs harmonies vocales.

C’est à Nashville, où séjourne alors leur famille, que les deux frères sont repérés par le guitariste et producteur Chet Atkins (1924-2001). C’est grâce à sa confiance que Phil et Don finissent par signer un contrat avec Cadence Records. Ils enregistrent plusieurs chansons en 1957, dont le fameux Bye Bye Love. Le titre avait été refusé auparavant par de nombreux artistes, il fit pourtant l’effet d’un raz-de-marée lors de sa sortie, propulsant les Everly Brothers sur la voie du succès !

Le duo enchaîne les tubes : Wake Up Little Susie, All I Have to Do Is Dream, Bird Dog, Devoted to You, ‘Till I Kissed You (écrite par Don Everly), et est invité dans les émissions de télévision les plus populaires, partageant son temps entre les studios d’enregistrements et la scène, détrônant même Elvis Presley dans le cœur des teens (ce dernier est alors en service militaire) !

En 1960, les Everly Brothers signent un contrat historique avec Warner Bros : 10 ans et 100.000 dollars de revenus annuels ! Le succès se maintient avec Cathy’s ClowSo Sad (To Watch Good Love Go Bad), Walk Right Back , Crying in the Rain, That’s Old Fashioned

La période de gloire des Everly Brothers aux Etats-Unis touche bientôt à sa fin. Déjà, les Beatles débarquent et Warner Bros a comme l’impression d’avoir surinvesti le duo… Ils enregistrent toujours, mais les singles et les albums se vendent de moins en moins, les concerts se font rares et les relations entre les deux frères se détériorent, jusqu’à leur séparation en 1973.

Par la suite, Phil Everly sortira quelques albums solo, sur lesquels il s’entoure de Mark Knopfler (Dire Straits), Christine McVie (Fleetwood Mac) ou encore de Cliff Richard. Les Everly Bothers finiront par se retrouver lors d’un concert spécial au Royal Albert Hall, à Londres, le 22 septembre 1983. Il donnera lieu à un album live, The Everly Brothers Reunion Concert.

Leur dernier succès commercial remonte à 1984, lorsque sort On the Wings of a Nightingale, écrite par Paul McCartney. Ils enregistrent encore les albums Born Yesterday en 1986 et Some Hearts en 1988, tous deux plutôt bien reçus par la critique.

Les deux frères tourneront jusque dans le milieu des années 2000, portant sur scène leurs succès des années 60.