The Rodeo

The Rodeo est un groupe de rock-folk.

The Rodeo évoque les grandes plaines sauvages, le Midwest, le Sweetheart Of The Rodeo country folk des Byrds… C’est en fait Dorothée, chanteuse folk cachée derrière son anagramme. La jeune femme revient d’une longue aventure rock indé de près de 10 ans au sein du groupe Hopper et propose aujourd’hui une folk revisitée, inspirée, aux mélodies subtiles.

Dorothée a juste quinze ans quand elle récupère une guitare acoustique dans le grenier de son oncle… pour ne plus la lâcher. Elle apprend en autodidacte, et après deux ans, elle finit par dépasser sa timidité naturelle pour commencer à chanter.

Dans sa famille, on écoute les comédies musicales de Michel Legrand, les Rolling Stones, Led Zeppelin ou Serge Gainsbourg, et Dorothée, de son côté, s’intéresse aussi au jazz de Billie Holiday, à la soul de Marvin Gaye, ou encore aux girls groups des 60’s.

Elle monte sur scène pour la première fois en 2000 dans le groupe rock indé Hopper, où elle officie à la guitare et au chant. Mais après neuf ans d’existence, deux albums, beaucoup de scène, mais aussi de galères, le groupe se sépare.

Dorothée devient alors son anagramme The Rodeo, reprend sa guitare, et part pour un road trip folk timidement entamé déjà quelques années auparavant :
C’est lors d’une soirée open mike dans le bar Hotel Utah, à San Francisco, que Dorothée chante ses premiers « chants de marins », comme elle aime à les appeler. Et sa folk tordue captive le public, lui faisant prendre conscience du pouvoir de ses compositions. Alors elle persiste dans cette voie, et sort My First EP en 2007.

Après tant d’écueils avec Hopper, quelle surprise pour Dorothée de constater l’accueil qu’on lui réserve un peu partout en Europe : Your Love Is Huge, extrait de l’EP autoproduit, est programmé sur la BBC par le DJ Rob Da Bank, et les Inrockuptibles diront d’elle qu’ « [elle] peut, au saloon défier au bras de fer les plus excentriques cow-girls américaines, de Joanna Newsom à Regina Spektor ».

The Rodeo prend alors la route pour aller poser ses chansons intimistes sur scène à Austin, New York, Montréal, en Finlande, au Portugal, en Allemagne, en Suisse, au Royaume-Uni et en France Elle jouera notamment en première partie de Moriarty, My Brightest Diamond, Nina Nastasia ou Nouvelle Vague.

Au vu de chemin parcouru par la jeune femme, pas surprenant que Hotel Utah soit le titre du second EP de The Rodeo sorti en 2009. Et l’année suivante sort le premier album, Music Maelström, enregistré entre Montreuil… et Dallas, et mixé par Stuart Sikes (producteur associé à Cat Power ou aux White Stripes, entre autres).

Discographie

Actualités

The Rodeo sur Twitter

Vidéos