Matmatah

Matmatah

Matmatah ou l’odyssée de quatre musiciens brestois qui n’ont jamais cessé de revendiquer leur indépendance artistique. Avec trois disques d’or, un double disque de platine et plus d’un million de disques vendus, Matmatah fait partie des grandes pointures du rock français. Le groupe se sépare en 2007 après 12 ans de carrière. Il revient à la rentrée 2015 avec un nouveau double Best of Anthologie pour célébrer le 20e anniversaire du groupe, sur lequel figure de nombreux inédits.

1995. Bretagne. C’est en jouant dans les bars finistériens que les Tricard Twins, composé de Tristan Nihouarn (chant, guitare, flûte) et Cédric Floc’h (chant, guitare), font la connaissance de Jean François Paillard (batterie) et d’Eric Digaire (chant, basse, piano). Cette rencontre scelle l’acte de naissance de Matmatah, dont le nom fait référence à un village troglodyte tunisien.

Après un an de concerts dans les bars brestois, répertoire de reprises sous le bras, le groupe est programmé en première partie du groupe FFF pour laquelle il interprète ses propres compositions dont Lambré An Dro et L’Apologie. Un premier single sort des studios à l’été 1997, sur lequel figure les titres Lambré An Dro et Les Moutons. Le succès est immédiat et 30 000 exemplaires du single sont écoulés.

Le quatuor celtique le plus rock’n’roll du Finistère s’inscrit ensuite aux Découvertes du Printemps de Bourges. Matmatah arrive en première place dans son département mais ne parvient pas à passer le cap de la sélection régionale.

La notoriété de Matmatah dépasse les frontières du Finistère fin 1998 avec la sortie de leur premier album, La Ouache, produit par Claude Chamboisier (Club Dorothée). Le groupe séduit en France, mais aussi dans une bonne partie de l’Europe de l’Ouest où le rock celtique jouit d’une nouvelle popularité à la fin des années 90.

Début 2000, Matmatah est nommé dans la catégorie « groupe de l’année » à la première édition des NRJ Music Awards ainsi qu’aux Victoires de la musique.

Matmatah change de cap en 2001 avec la sortie d’un deuxième album, Rebelote, qui s’émancipe des influences traditionnelles bretonnes, chères à ses premiers fans. Avec Jesus Presley (Faith No More) à la production, le groupe mélange titres anglais et français à l’image du rock et hard rock des années 70. Récompensé disque d’or, le groupe se produit sur les plus grandes scènes estivales françaises parmi lesquelles Solidays, les Eurockéennes ou bien encore les Vielles Charrues devant 70 000 personnes.

Après la sortie d’un second album live, Lust For A Live, et une tournée en Russie, le groupe se sépare de son batteur. Benoit Fournier, ancien membre du groupe Alpha Jet, rejoint les rangs et participe à la création du troisième album studio.

Après une longue pause, Matamatah est de retour en 2004 avec l’album Archie Kramer, largement diffusé sur les ondes. Dans la même veine rock que le précédent, on y retrouve de nombreuses références à Serge Gainsbourg, aux Beatles, ainsi qu’aux Sex Pistols ou encore à Led Zeppelin.

La Cerise (mars 2007), quatrième album studio, assume avec beaucoup plus d’agressivité son identité hard rock et ça marche. Une édition double sort dans la foulée avec des extraits d’un concert enregistré à l’Olympia lors de leur précédente tournée intitulée 28, Capucines.

L’aventure s’arrête brutalement le 6 novembre 2007 lorsque le groupe annonce sa séparation pour se consacrer à des projets plus personnels. Symboliquement, Matmatah tire sa révérence sur scène le 30 août 2008 dans sa ville natale, et publie un dernier single, Bande A Part.

En 2015, Matmatah fête les 20 ans de sa création. Pour l’occasion, le label Ouache Production a sorti en avril un coffret vinyle en édition limitée, regroupant les 4 albums studio du groupe en 33 tours. En septembre 2015 sort un double Best Of, Anthology, un coffret inédit qui comprend un double CD et un DVD. A l’intérieur, des titres extraits des 4 albums studios, des EP, un nouveau single, Triceratops, ainsi que des inédits et raretés du groupe.

C’est en septembre 2016 que Matmatah annonce son retour définitif, en donnant un premier rendez-vous le 2 mars 2017 sur la scène de l’Olympia, suivi d’une date exceptionnelle au Vauban à Brest, leur salle préférée où tout a commencé. Une tournée française emboîte le pas.

Discographie

Actualités