Seulement 15 mois après, Hollywood prévoit un film sur les attentats du 13 novembre

Publié le 14 février 2017 à 17:31
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Non, nous ne sommes pas prêts à voir ça.

©Mouvement pour la paix

Hollywood a craqué, il n’aura fallu que quinze mois. Alors que la blessure du 13 novembre est encore ouverte, des producteurs américains ont annoncé la naissance de Violent Delights, un film qui retracera l’histoire de groupes de personnes pris dans les terribles attentats qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis. Taylor Laughlin et Rachel Palumbo se chargeront de la réalisation. Le tournage, lui, se déroulera entre Paris et Los Angeles.

Jack Kilmer – connu pour ses rôles dans Palo Alto et The Nice Guys – est pressenti pour interpréter un membre d’un groupe de punk américain pris au beau milieu des attaques. Selon The Hollywood Reporter, on pourra aussi suivre la nuit de peintres expressionnistes – « les américains en sont resté à la grande époque de Pigalle et Toulouse Lautrec, c’est flippant », a noté Fred Haffner, notre journaliste du matin – et celle d’un jeune homme issu d’une famille d’immigrés. Sans pression, sans clichés. L’annonce n’a évidemment pas tardé à faire réagir la toile :

Outre le fait que ce soit encore bien trop tôt pour prendre du recul sur ces terribles attaques, Le Figaro le rappelle, le terrorisme est un sujet plus que délicat au cinéma – surtout lorsqu’il s’agit de faits réels. Made In France en avait fait les frais. Ironie du sort, le long-métrage devait sortir le 18 novembre 2015 et retraçait l’histoire d’une cellule djihadiste prête à commettre un attentat sur le sol français. Il n’a finalement jamais été diffusé en salles, seulement en vidéo à la demande. Pareil : seulement trois mois après l’attentat  perpétré par Anders Behring Breivik sur l’île d’Utoya (Norvège) et qui avait fait 77 morts, une étrange bande-annonce était apparue sur Internet, laissant présager qu’un long-métrage allait arriver relatant ce terrible évènement. Les rescapés de la fusillade avaient porté plainte pour que YouTube supprime la vidéo, qui est, qui plus est, d’une qualité médiocre au piteux jeu d’acteur.

Le tournage du film sur les attentats du 13 novembre devrait, lui, commencer cet été. Comment dire… non ?