Scarlett Johansson : le début des emm…

Publié le 26 février 2015 à 18:30
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Seulement quelques jours après la présentation de son nouveau groupe, The Singles, l’actrice pourrait bien avoir quelques ennuis avec la justice… Et oui, le nom du groupe était déjà pris !

Ça semble à peine croyable que personne n’ait vérifié, ou ne se soit posé la question du droit lors du choix du nom du groupe que Scarlett Johansson présentait au public il y a seulement quelques jours avec le single Candy

Pour ce nouveau projet, Scarlett avait réuni autour d’elle les chanteuses Holly Miranda, Kendra Morris, Julia Haltigan et Este Haim du groupe Haim. Problème : à peine l’aventure lancée, le label du groupe, Federal Prism, a reçu une ordonnance de cessation et d’abstention de la part d’un certain Vincent Frederick, leader du groupe… The Singles !

Son groupe existe depuis 1999, soit plus de quinze ans, et a produit de nombreux albums, EPs et singles, donné de nombreux concerts, notamment aux États-Unis, au Japon et en Europe. Le courrier exige donc que le girls band formé par Scarlett Johansson arrête immédiatement d’utiliser son nom sous peine de poursuites.

Le patron de Federal Prism a accepté l’idée d’un changement de nom et s’est dit prêt à se débarasser des disques et du merchandising estampillé The Singles en les vendant pour la bonne cause : « J’aimerais prendre le vinyle et les t-shirts aux couleurs des Singles et les vendre afin de donner toutes les recettes à l’hôpital des enfants de Los Angeles« , a-t-il proposé.

Scarlett Johansson ne s’est, elle, pas encore exprimée.

L’actrice n’en est pas à son coup d’essai musical : en 2008, elle sortait un album de reprises de Tom Waits, Anywhere I Lay My Head, puis un album en duo avec Pete Yorn l’année suivante.