Les Eurockéennes 2016 : le récit de Marie et Marjorie Hache

Publié le 6 juillet 2016 à 13:05
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Petit compte-rendu de notre duo de choc, présent sur place durant tout le week-end.

Une fois de plus, les Eurockéennes de Belfort ont prouvé qu’ils étaient l’un des plus grands festivals de France. Pour cette 27ème édition, l’événement a su satisfaire bon nombre de personnes présentes en proposant une programmation ouverte à tous les styles. Du rock à l’electro en passant par le hip hop, pour s’ouvrir aux musiques du Monde.

D’ailleurs, comment ces artistes ont-ils vécu l’événement ? Marie et Marjorie sont allées leur demander :

Jour 1 :

Et c’est avec une joie non dissimulée que Marie et Marjorie sont parties ensemble à l’aventure. Des concerts, des rencontres, du gras, des tatouages (qu’il faudrait mieux dissimuler pour la plus grande partie d’entre eux…), mais c’est aussi ça, les festivals : un moment où certains osent dévoiler leur plus grosse faille !

C’est à 16h que les portes du festival s’ouvrent, vendredi 1er juillet, avec un soleil bien plus que présent pour ce premier jour. Marie et Marjorie lancent le coup d’envoi des interviews avec Miles Kane et Alex Turner, les membres du groupe The Last Shadow Puppets. C’est dans la détente et l’humour que les jeunes hommes accueillent les filles, même si le duo n’hésite pas à tenter d’user de ses charmes, écho direct à son dernier album. Des mécaniques bien roulées et (malgré tout) parfaitement huilées, que l’on retrouvera un peu plus tard sur la Grande Scène des Eurockéennes qu’ils ont su s’accaparer, grâce à une setlist bien dosée. Les anciens morceaux laissent places aux nouveaux extraits de leur deuxième album, Everything You’ve Come to Expect, très bien accueilli par une grande partie de l’équipe de OÜI FM. Le duo de crooners ne déçoit pas, malgré les manières un peu trop ostentatoires d’Alex Turner qui se retrouve parfois dans la caricature à vouloir TROP jouer de son personnage. Heureusement, sa voix reste l’élément qui le trahira toujours, nous rappelant que c’est surtout ça, Alex Turner : un baryton avant d’être un sale gosse. « On vit le moment présent. On essaye de profiter. Il nous reste que quelques mois de tournée. » nous disait-il un peu plus tôt dans la journée.

Marie et Marjorie Hache aux côtés de Miles Kane et Alex Turner des Last Shadow Puppets aux Eurockéennes de Belfort 2016

Miles Kane, Marie, Marjorie Hache et Alex Turner

Il est ensuite temps pour Marie et Marjorie de partir à la rencontre de l’un gros coups de cœur de OÜIFM. Mis en ondes l’été dernier avec S.O.B., Nathaniel Rateliff and the Night Sweats est la meilleure façon de clôturer cette première journée de festival. Arrivé sur scène à minuit, le groupe transmet la joie de vivre et surtout celle de jouer et partager la musique qu’il crée. Avec un public heureux de faire la fête, seul ou accompagné, c’est un sans-faute pour Nathaniel Rateliff et sa bande de musiciens ! Le lendemain, ce sera l’un des concerts qui reviendra dans la bouche de nombreux festivaliers, dont celle d’Elle King.

Nathaniel Rateliff aux côtés de Marie et Marjorie Hache aux Eurockéennes de Belfort 2016

Marjorie Hache, Nathaniel Rateliff et Marie

Jour 2 :

Programmée pour ce deuxième jour (pluvieux) de festival, Elle King sera la première artiste qui s’installera au micro de Marie et Marjorie. L’interprète du tube Ex’s & Oh’s nous raconte être arrivée la veille, avoir dansé au milieu des festivaliers durant le concert de Nathaniel Rateliff, dont elle nous confie modestement avoir les paroles tatouées sur ses poignets.

À l’occasion de leurs 30 ans, nos amis des inRocKs ont profité des Eurocks pour proposer des DJ sets ainsi qu’une partie de la programmation de ce deuxième jour de festival. Pour en profiter, direction la scène de La Plage des Eurockéennes, qui portait une programmation minutieusement travaillée : à 16h, les britanniques de Yak (que vous avez pu découvrir et entendre récemment en interview dans UK Beats ou encore Bring The Noise) enragent les jeunes, et rajeunissent les plus âgés. Petite pensée pour cet homme d’une soixantaine d’années pogotant au milieu de la fosse ! Sur cette même scène se produiront également The Inspector Cluzo, Son Lux, Formation, Section Boys, Vince Staples, Bibi Bourelly ou encore Air. Ces derniers, que les filles auront le plaisir d’interviewer quelques temps avant leur montée sur scène, étaient présents pour fêter en grande pompe leurs 20 ans d’existence.

Marie et Marjorie Hache aux côtés de Yak aux Eurockéennes de Belfort 2016

Marie et Marjorie Hache entourées des membres de Yak

Ce deuxième jour de festival sera également marqué par les tout jeunes membres du groupe Last Train qui se produisaient eux, sur la scène du Club Logia. C’est sans surprise qu’on retrouve un groupe qui mène sa barque. La seule chose qu’on reprochera peut-être au groupe c’est de vouloir presque « TROP bien faire » – un comble, n’est-ce pas ? On ne leur en voudra pas non plus. Les garçons confieront d’ailleurs être particulièrement touchés par le concert qu’ils venaient de donner puisque depuis toujours, les membres du groupe ont l’habitude de participer au festival, en tant que festivaliers.

Et c’est sans surprise que la tête d’affiche de ce samedi soir, Beck, offre un live à la hauteur des attentes qu’on a d’un artiste de cette envergure. De l’authenticité, une envie de voir son public profiter et apprécier cette heure et quart de concert avec des visuels colorés qui contrastent parfaitement bien avec la tenue de l’artiste, qui avait choisi de se vêtir en noir et blanc uniquement. Avec les titres les plus connus qui passent le relais aux plus discrets de sa discographie, ce grand Monsieur parviendra même à séduire de façon étonnante en proposant une reprise de Billie Jean de Michael Jackson que la foule se fera un plaisir de reprendre en chœurs avec lui. Et pas de doute : plus tard dans la soirée, Beck confiera avoir été conquis par le public de Belfort. L’attente de son prochain album n’en est devenue que plus grande.

« Hello Eurockéennes. We love France, we love Europe. » Un peu plus tard, les mots de Yannis Philippakis, chanteur de Foals, résonnent depuis la Grande Scène. Entre ses morceaux, le groupe reviendra à plusieurs reprises sur les résultats du Brexit en mentionnant à quel point cette situation les attriste et à quel point ils se sentent européens. Les britanniques réussissent tout de même à emmener avec eux la majorité des personnes qui s’était déplacée pour vivre l’un des derniers concerts de la journée.

Jour 3 :

Le soleil est d’accord pour récupérer sa place à Belfort ! Marie et Marjorie arrivent sur le site pendant les balances de ZZ Top qui est le groupe qui clôturera cette 27ème éditions des Eurockéennes. Ce n’est que quelques minutes plus tard que les filles ont rendez-vous avec leur première interview de la journée : Kevin Parker, chanteur de Tame Impala, qui donnera l’un des concerts les plus appréciés de ce week-end ! La performance scénique proposée par les australiens gommera les souvenirs maussades de leur venue à Rock En Seine l’an dernier.

Marie et Marjorie Hache aux côtés de Kevin Parker, leader de Tame Impala, aux Eurockéennes de Belfort 2016

Marjorie Hache, Kevin Parker (Tame Impala) et Marie

Entre les interviews, les filles ont le temps de voir quelques minutes du set de Courtney Barnett. L’australienne inaugurait la scène de La Plage pour ce troisième et dernier jour de festival. Les festivaliers ont donc pu profiter du jeu de guitare unique de la jeune femme de 28 ans les pieds dans le sable.

Également à l’affiche, Kurt Vile et son groupe The Violators, titubant sur scène tel un mini Ozzy Osbourne, même si son set indie-folk s’avèrera plus être une pause douceur.

Plus tard, le canadien Mac DeMarco invitera certains des festivaliers à monter pour prendre l’apéro à une table dressée sur la scène de La Plage (les filles ont d’ailleurs aussi cru y apercevoir Courtney Barnett). En plus de la musique, les échange entre le public et le musicien sont un réel plaisir. Mention spéciale à la fabuleuse petite chorégraphie où les membres du groupe essayent de s’embrasser le nombril les uns après les autres, tout en maintenant leurs guitares sur leurs épaules.

Un peu plus tard, c’est Alison Mosshart, chanteuse de The Kills, qui répondra aux questions de Marie et Marjorie. La chanteuse, déjà venue se produire sur la scène des Eurockéennes quelques années auparavant avec The Death Weather, nous confiera être heureuse de pouvoir ENFIN repartir en tournée avec Jamie Hince après 5 ans de pause. Un état d’esprit qui se confirme un peu plus tard sur la scène de la Green Room, où l’on aperçoit un groupe ravi d’être là, occupant l’espace scénique et amenant le public de Belfort avec lui.

Alison Mosshart (The Kills) aux côtés de Marie et Marjorie Hache aux Eurockéennes de Belfort 2016

Marjorie Hache, Alison Mosshart (The Kills) et Marie

Le festival se clôturera quelques heures plus tard avec le concert tant attendu de ZZ Top. Quelle meilleure façon de célébrer la victoire de la France face à l’Islande dans le cadre de l’Euro de football, que de voir ces monuments du rock’n’roll en live ? On s’en doutait déjà, mais la claque fut immense. Quelques minutes plus tôt, les filles pouvaient apercevoir Alison Mosshart quitter sa loge pour assister au concert ; elle ne sera d’ailleurs pas la seule à se déplacer vers la Grande Scène, qui laissait parfois paraître quelques images des quarts de final de l’Euro. Il est minuit lorsque les accords de Gimme All Your Lovin’ éclatent. Le temps pour Marie et Marjorie de quitter le lac du Malsaucy qui, une fois de plus, a pu accueillir des milliers de festivaliers.

Cette 27ème édition des Eurockéennes de Belfort a une fois de plus battu des records avec au total 104 000 festivaliers présents, dont 14 000 campeurs qui se sont déplacés pour vivre 3 jours de boulimie musicale. Cette année encore, l’envie de tenir un équilibre entre les anciens et la toute jeune génération d’artistes était très marquée. On apprendra d’ailleurs que l’un des projets des équipes des Eurockéennes de Belfort est de pouvoir importer le festival en dehors de la France et pourquoi pas, en dehors de l’Europe !

Et pour vous faire patienter d’ici l’année prochaine, Marie et Marjorie Hache vous donnent rendez-vous durant tout le mois d’août pour adoucir vos matins estivaux entre 7h et 10h, et vous faire revivre l’événement sur l’antenne de OÜI FM.