Hubert Mounier (L’Affaire Louis Trio) est décédé

Publié le 2 mai 2016 à 18:02
Aurélie Duhamel Par Aurélie Duhamel
Contributrice

L’ancien chanteur et fondateur du groupe lyonnais s’est éteint à l’âge de 53 ans des suites d’une rupture aortique.

Cleet Boris, de son vrai nom Hubert Mounier, était le leader du groupe de pop rock l’Affaire Louis Trio, créée au début des années 80 aux côtés de son frère Vincent Mounier et de François Lebleu. Il vient de s’éteindre à l’âge de 53 ans d’une « rupture aortique foudroyante » rapporte son entourage.

Le groupe rencontre un premier succès en 1987 avec l’album Chic Planète, récompensé dans la foulée d’une Victoire de la Musique dans la catégorie « Révélation masculine de l’année. » Fort de sept albums studio, dont Mobilis In Mobile, disque d’or en 1993, le groupe se sépare à la fin des années 90.

La nouvelle de sa disparition a été annoncé par le chanteur Benjamin Biolay en début d’après-midi, un ami de longue date de l’artiste : « Mon ami. Mon grand frère. Mon professeur de chanson. Tu vas me manquer atrocement, génie… Je t’aime » a-t-il déclaré avec émotion sur son compte Instagram. Collaborateur et admirateur du chanteur, Benjamin Biolay avait par ailleurs réalisé le premier album solo d’Hubert Mounier, baptisé Le Grand Huit (2001).

Mon ami. Mon grand frère . Mon professeur de chanson . Tu vas me manquer atrocement, génie . Je t aime

A photo posted by Benjamin Biolay (@benjamin_biolay_) on

Une bien triste nouvelle qui sera ensuite confirmée par son épouse sur la page Facebook du chanteur : « C’est avec une profonde tristesse que je vous annonce le décès d’Hubert […] De nous deux, c’est lui qui savait faire chanter les mots, j’ai du mal à trouver les miens pour vous dire ma peine. »

Hubert Mounier était également auteur de bandes dessinées, parmi lesquelles Le Temple de la Paix (1986) ou encore La maison de pain d’épice (2011). En 2014, il sortait un roman autobiographique, Le nombril du monde, publié aux éditions Romart.