Hauts et bas des Grammy 2015

Publié le 9 février 2015 à 12:39
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Les Grammy Awards 2015Petit résumé de cette 57ème cérémonie.

Le 8 février dernier, le Staples Centre de Los Angeles accueillait l’édition 2015 des Grammy Awards, grand messe de la pop music récompensant les meilleures prestations de l’année passée. Une nouvelle édition qui, si elle s’est montrée un peu frileuse au niveau du palmarès, a quand même eu droit à son lot de surprises, inévitables quand toute la sphère musicale se réunit en un seul et même endroit le temps d’une soirée.

L’année dernière, les Daft Punk raflaient tout avec Random Access Memories ; cette année, c’est Sam Smith, artiste pop soul très prisé chez nos voisins d’outre-Manche, qui a remporté pas moins de 4 récompenses dont celles de la Chanson de l’Année pour le morceau Stay With Me et de la Meilleure Découverte. Côté rock, le prix de la Meilleure Performance est revenu de droit à Jack White pour Lazaretto, tandis que celui du Meilleur Morceau a été attribué à Paramore pour Ain’t It Fun.

Mais le grand gagnant de la soirée est sans conteste Beck, qui a obtenu le prestigieux prix de l’Album de l’Année avec Morning Phase, au nez et à la barbe de l’album éponyme de Beyoncé. Un choix qui a failli déclencher un incident en live signé Kanye West (évidemment), écho direct à son intervention lors des MTV Video Music Awards de 2009 durant lesquels il était monté sur scène défendre le clip de son amie Beyoncé devant une Taylor Swift pétrifiée. S’il s’est abstenu de tout commentaire sur le moment, se contentant de monter sur scène juste avant le discours de Beck, le rappeur a malgré tout défendu l’album de son amie, allant jusqu’à dire que le chanteur américain aurait dû lui céder son prix…

Le reste du palmarès a vu le sacre d’Eminem et Kendrick Lamar dans la catégorie hip-hop, de St. Vincent pour le Meilleur Album Alternatif (devant Arcade Fire et alt-J), de Tenacious D pour la Meilleure Performance Metal, ou encore d’Aphex Twin pour son album Syro dans la catégorie Meilleur Album de Dance/Musique électronique. Une pensée émue revenait au grand Johnny Winter, disparu en 2014, lorsqu’il s’est vu recevoir le prix de Meilleur Album de Blues à titre posthume pour Step Back. La cérémonie n’a pas oublié les producteurs, orfèvres cachés dans l’ombre contribuant grandement au succès d’un morceau ou d’un album entier. Le palmarès des Grammy Awards 2015 est disponible dans son intégralité sur le site du NME.