Grâce à Trump, l’homme le plus détesté du monde balance des morceaux inédits

Publié le 9 novembre 2016 à 19:46
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Nous parlons bien de Martin Shkreli.

Tout commençait par un tweet du 27 octobre qui dans lequel on pouvait lire « Si Trump gagne, je sors toute ma collection de musique, qui contient des inédits de Nirvana, The Beatles et bien sûr Wu-Tang Clan, gratuitement ».

L’auteur de ce tweet, c’est Martin Shkreli, un gestionnaire de fonds d’investissement américain connu pour le scandale du Daraprim, médicament dont il a fait augmenter le prix de 13,5 $ à 750 $ la pilule en 2015 après en avoir racheté les droits exclusifs de la commercialisation. Ce médicament était connu pour lutter contre l’une des infections engendrées par le VIH. Ce scandale lui a valu le statut de « l’homme le plus détesté du monde ». Il a depuis été arrêté pour fraude en valeurs immobilières dans l’affaire de Retrophin, entreprise pharmaceutique dont il a été le PDG jusqu’en 2014. L’entreprise a ensuite porté plainte contre lui et lui réclame 65 millions de dollars de dédommagement.

Il s’est aussi illustré dans la sphère musicale, en achetant l’album Once Upon a Time In Shaolin de Wu-Tang Clan, sorti en un exemplaire unique pour la coquette somme de 2 millions de dollars en mai 2015. Depuis, seul lui et le groupe de rap américain ont eu accès à ce disque, jusqu’à ce jour fatidique du 8 novembre 2016 où, suite à la victoire à l’élection présidentielle de Donald Trump, Martin Shkreli a tenu sa promesse et dévoile sa collection musicale.

Voici un extrait du dernier album en date de Wu-Tang Clan :