Björk brise le silence sur le sexisme dans l’industrie du cinéma

Publié le 16 octobre 2017 à 12:26
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

La chanteuse islandaise a fait part de son expérience avec un réalisateur danois.

Björk nous emmène dans l'espace avec le clip de "The Gate"

Les langues se délient suites aux récentes accusations envers Harvey Weinstein, producteur de cinéma américain. Après que Rose McGowan et d’autres actrices aient brisé le silence sur ses agressions sexuelles, c’est au tour de la chanteuse islandaise Björk de s’exprimer sur le sujet. Dans un post publié le 15 octobre sur son compte Facebook officiel, elle pointe du doigt, sans le nommer, un « réalisateur danois » qui lui a fait prendre conscience que « c’était universel qu’un réalisateur puisse toucher et harceler ses actrices comme bon lui semblait et que les institutions du cinéma l’autorisent. »

L’actrice n’a pas accusé que lui en affirmant que « son staff, une douzaine de personnes qui l’autorisait et l’encourageait [à agir ainsi] ». Elle ajoute qu’ « À force de l’éconduire, il m’a boudée et punie et a tissé un voile illusoire à son équipe, selon lequel il j’étais difficile. Grâce à ma force, ma super équipe et parce que je n’ai rien à perdre (n’ayant aucune ambition en tant qu’actrice), je m’en suis détachée et j’ai mis des années à m’en remettre. »

Elle explique également qu’elle vient « d’un pays qui est l’un où les sexes sont le plus proches d’être égaux au monde » et « qu’elle est en position de force dans le monde de la musique, avec une indépendance durement gagnée ». Cela ne l’a pas empêchée de se sentir « humiliée » et de se sentir comme « le sexe inférieur » lors de cette expérience.

Cependant, elle estime que son comportement a porté ses fruits : « Selon moi, il avait des rapports plus justes et plus profonds avec ses actrices après notre confrontation, il y a donc de l’espoir. »

Si Björk ne cite jamais le nom du réalisateur en question, elle est cependant connue pour avoir joué dans Dancer in the Dark (2000), de Lars Von Trier, réalisateur danois. Ce film a notamment reçu la Palme d’Or au festival de Cannes de la même année et la chanteuse a également reçu la distinction de « meilleure actrice ». L’actrice s’était déjà exprimée sur son expérience « catastrophique » du tournage à l’époque, notamment aux Inrockuptibles.

La chanteuse islandaise sortira son prochain album, Utopia, au mois de novembre. Un extrait, The Gate, a déjà été diffusé.