White Crocodile

White Crocodile

Compilation OÜI FM Rock Awards 2016À retrouver dans la compilation officielle des OÜI FM Rock Awards 2016, disponible en CD et en digital.

White Crocodile est un groupe de musicien engagés et anti-conformistes, réunis sous la houlette de la chanteuse anglaise Julie Biereye. En avril 2015 sort The Stranger, un premier album hors-système pour ce subtil quatuor de folk-rock.

Enfant de la balle, la baroudeuse Julie Biereye participe pendant près de 20 ans au « Footsbarn Travelling Theatre ». Cette troupe de théâtre itinérante lui permet de développer cette rage de vivre et de liberté qu’elle exploitera plus tard sur scène aux côtés de musiciens avec qui elle partage les mêmes valeurs.

Cette vie d’errances et d’initiations est le fil conducteur de White Crocodile, pensé comme un road-movie musical, mis en lumière par un trio cosmopolite composé du batteur suédois Erik Maunoury, le bassiste et compositeur américain Jeff Hallam et le guitariste chapeauté français Julien Omé. White Crocodile se dandine alors au rythme du rock anglais et du folk américain, bercé par des influences aussi diverses que The Violent Femmes, Buzzcoks en passant par Patti Smith, Nina Hagen ou encore Jefferson Airplane.

Après une première tournée estivale en Angleterre et une cinquantaine de dates en France, le groupe s’attelle à la confection de son premier album enregistré aux studios du Hameau (Perche). L’intégralité des textes, chantés en anglais et en français, ont été écrit sur les routes par Julie Biereye et son mentor David Johnston.

Ce premier opus est d’autant plus lumineux qu’il est le fruit d’étonnantes rencontres : le réalisateur et mixeur Alex Firla (Phoenix enregistré et mixé par le réalisateur Alex Firla (Phoenix, Arthur H), l’ingénieur du son Julien Trimoreau (Izia, Nelson) ou encore le peintre et plasticien Troy Henriksen qui réalise le visuel de l’album à partir des photographies de Pete Smith, connu pour avoir suivi les plus grandes rock star des années 70.

Devenu tout blanc à force de ne pas voir le soleil, White Crocodile évolue dans les eaux troubles des nuits parisiennes et sort son premier EP, Je t’aime l’amour, le 11 juin 2014 au Divan du Monde. Coup de projecteur pour la bête féroce qui embrase les foules de son énergie fulgurante et magnétique.

L’album The Stranger voit le jour la nuit du 14 avril 2015 à la Boule Noire. Un album conçu pour la scène à la manière d’un opéra rock, tantôt chanté tantôt slamé.

Discographie

Actualités

Commentaires

White Crocodile sur Twitter

Vidéos