Vampire Weekend

Vampire Weekend

Vampire Weekend est un groupe de rock indépendant formé en 2006 et originaire de New-York.

Les quatre garçons de bonne famille de Vampire Weekend fracassent les charts depuis 2008, avec leurs mélodies entre rock indé new-yorkais et inspirations africaines. Look BCBG et rythmes frénétiques aux accents d‘un post-punk qui viendrait de Soweto, les Vampire ont vraiment tout ce qu’il faut pour s’offrir une place de choix dans le petit monde du rock indé américain, en tout juste deux albums.

Vampire Weekend se forme début 2006 à l’université de Columbia. Ezra Koenig (chant), Chris Baio (basse), Rostam Batmanglij (claviers), et Chris Tomson (batterie) se rencontrent sur les bancs de la fac de musicologie. A peine diplômés, les quatre garçons au look de premiers de la classe se lancent dans l’aventure rock.

Au départ, le groupe se contente de jouer pour les clubs de la fac, ou lors de fêtes. Mais très vite, le son unique teinté de pop, de post-punk et d’Afrique des Vampire Weekend, leurs textes bourrés de références universitaires, lancent la rumeur. Et elle enfle encore quand sort le premier EP éponyme autoproduit, enregistré entre les dortoirs de Columbia et une grange familiale.

Au fil des chroniques de concerts, passages radio et télé, la rumeur s’intensifie encore : Cape Cod Kwassa Kwassa se retrouve sur la playlist du magazine Rolling Stone, et le groupe fait la couverture du non moins reconnu Spin Magazine.

Le buzz atteint son apogée en 2007 : cet été-là, le groupe part en tournée, fait plusieurs apparitions au CMJ Music Marathon, et signe avec le label XL Records à l’automne. L’EP Mansard Roof sort, rapidement suivi de l’album éponyme, très attendu. Une belle surprise, selon les critiques, Vampire Weekend sera une des plus grosses sorties indés de l’année 2008. Le groupe part sur les routes d’une tournée de près de deux ans, en passant notamment par les plus grands festivals européens (Glastonbury, Werchter, Solidays, Montreux…)

Mais les Vampire Weekend ne s’arrêtent pas là : Rostam Batmangli sort un album avec Discovery, son projet parallèle électro, Ezra Koening collabore avec la formation free jazz Total War et les Dirty Projectors.

Les Vampire Weekend trouvent le temps d’enregistrer un nouvel album, Contra, qui sort au début de l’année 2010. Les singles s’enchaînent alors sur les ondes, de Cousins à White Sky, en passant par Horchata, dans la même veine chaude et énergique. Mais le groupe s’autorise aussi désormais les ballades, à l’image du captivant I Think U’re A Contra, qui clôture l’album.

(Sources : Biographie des Vampire Weekend, par Heather Phares, pour

 

Discographie

Actualités