The Who

The Who

The Who, groupe mythique du rock anglais, a marqué à jamais l’histoire de la musique avec ses grands morceaux mais aussi sa course à l’expérimentation et sa folie destructrice.

Coucou. Si vous êtes arrivés sur cette page, c’est sûrement car vous avez eu la curiosité de connaître qui sont ces sales types, que les sacro-saints One Direction (ou plutôt l »équipe qui leur sert d’auteurs, compositeurs… d’interprètes ?) auraient plagiés. Avant toute chose, félicitations, vous vous intéressez enfin à la musique.

The Who, c’est ça :

A ce stade-là vous devriez être en train de taper du pied, et surtout d’admirer les ponts de basse particulièrement savoureux. Par contre si votre mauvaise foi vous a fait prononcer une phrase du genre « LOL c kwa cte merd Crieu c nul c la muzik dmon gran père xD« , vous pouvez passer votre chemin dès maintenant. Ou sinon, vous pouvez réécouter l’objet du délit, Baba O’Riley de son petit nom, qui a semble-t-il vaguement inspiré le dernier tube de vos 1D adorés :

L’autre information, c’est que ce monument du rock, aux origines d’un des genres musicaux les plus subversifs de notre temps, a près de 50 ans. Oui, 50 ans, et on avait déjà des allumés qui choquaient en jouant à toute vitesse et en fracassant leurs instruments à chaque fin de concert.

The Who se sont formés à Londres en 1964. C’est un quatuor composé de Roger Daltray (chant), Pete Townshend (guitare), John Entwistle (basse) et Keith Moon (batterie, remplacé en 1979 par Kenney Jones). L’originalité réside dans le fait que chaque membre avait un instrument attitré qu’il maîtrisait parfaitement. Il constituait en soi un groupe de rock puisque les instruments étaient réellement joués en live, et non pas pré-enregistrés pour du play-back. Aux origines du rock’n’roll abrasif qu’on leur connaît, The Who ont transformé la face de la musique pop moderne, notamment avec leurs grands projets opéra-rock (les albums Tommy et Quadrophenia) et leurs expérimentations électroniques dans le courant des années 70. Aux côtés de Led Zeppelin, The Animals, The Kinks ou encore Queen, pas de doutes : The Who sont des grands.

The Who, c’est aussi (et surtout) : 40 ans de carrière / 11 albums studio / 11 albums live / 45 singles différents entre les années 70 et 80 / + de 100 millions de disques vendus à travers le monde / + de 16 contributions culturelles à travers le cinéma et les séries (les génériques des Experts, c’est ).

Et aussi : Behind Blue Eyes, ce n’est pas Limp Bizkit :

Discographie

Actualités

The Who sur Twitter

Vidéos