Guns N’ Roses

Guns N’ Roses

Guns N’ Roses est un groupe de hard-rock formé en 1985 à Los Angeles.

Les Guns N’ Roses entrent dans l’histoire du rock dès leur premier album, Appetite for Destruction. Déjà, le groupe envoie un son influencé par le hard rock des années 70, mais aussi une énergie rebelle qui rappelle à la fois les Rolling Stones des débuts, Janis Joplin, Sex Pistols. Le groupe atteint les sommets du scandale avec des textes provocs, pourtant servis par une virtuosité technique et rythmique.

Axl Rose naît Bill Bailey, à Lafayette (Indiana). Il grandit dans une famille stricte et très religieuse. A l’âge de 20 ans, Rose a déjà un beau casier judiciaire, pour ivresse publique ou effractions. Fan d’Electric Light Orchestra et de Queen, il rencontre le guitariste Izzy Stradlin, et tous deux partent à Los Angeles dans le but de monter un groupe.

Des deux groupes dans lesquels ils jouent alors (Hollywood Rose et LA Guns), leur nom est tout trouvé : ils seront les Guns N’ Roses. Ils sont alors rejoints par le guitariste Slash, d’origine britannique, arrivé à LA à l’âge de onze ans. Enfin, c’est le tour du bassiste Duff McKagan et du batteur Steve Adler de se joindre aux Guns.

Les Guns N’ Roses sortent leur premier EP et enchaînent les scènes avant de signer avec Geffen en 1986. C’est avec le producteur Mike Clink qu’ils enregistrent Appetite for Destruction. Une première partie d’Aerosmith, et les premières apparitions télévisées (notamment Sweet Child o’ Mine et Welcome to the Jungle sur MTV) propulsent l’album en tête des ventes, où il restera pendant… près de trois ans !

Sur l’album suivant, Guns N’ Roses Lies (1988), on trouve des titres de l’EP ainsi que des nouvelles chansons, comme Used to Love Her et One in a Million, aux textes pour le moins politiquement incorrects. Le groupe est entouré d’un parfum de scandale, qui se répandra davantage quand deux fans meurent dans un mouvement de foule lors d’un concert au Monsters of Rock Festival, en Angleterre, ou encore quand Slash choque les téléspectateurs avec un discours pour le moins obscène lors des American Music Awards en 1990. Les Guns N’ Roses, en faisant quelques premières parties des Rolling Stones en 1989, vont tout de même à la conquête d’un public toujours plus large. C’est à cette époque que Adler quitte le groupe.

En 1990, on peut voir les Guns N’ Roses au Farm Aid IV. Ils participent également, avec leur désormais célébrissime reprise de Knocking on Heaven’s Door de Lenny Kravitz.

Matt Sorum, un ancien des Cult, reprend la flambeau de la batterie, et Dizzy Reed, aux claviers, intègre lui aussi le groupe en 1990.

Et c’est non sans tumulte que le groupe s’apprête à connaître la nouvelle vague d’un succès toujours grandissant. Pour la première fois, les Guns N’ Roses partent en tournée mondiale en 1991. La même année, le groupe sort You Could Be Mine, extrait de la bande originale de Terminator 2.

Rose épouse Erin Everly, mais le mariage ne durera que trois semaines, tandis que le chanteur doit faire face à des accusations de violences physiques, pour lesquelles il plaidera non coupable lors d’un procès aux airs d’émeute : 60 personnes seront hospitalisées, et tout l’équipement du groupe sera détruit ou volé.

Rose entame alors une thérapie (durant laquelle il racontera avoir été sexuellement abusé par son père dans son enfance), tandis que sortent, en 1991, Use Your Illusion I et Use Your Illusion II, qui seront tous deux disques de platine.
A cause des tensions avec Rose, Stradlin quitte les Guns pour se consacrer à un nouveau groupe, JuJu Hounds.
En 1992, le groupe part sur les routes d’une tournée, qui ne durera pas moins de 28 mois. On peut notamment remarquer leur participation au concert hommage à Freddie Mercury.

L’année suivante, le groupe sort The Spaghetti Incident ?, un album de reprises en hommage à leur héritage punk.
En 1994, les rumeurs de séparation vont bon train. Clarke sort un album, Pawn Shop Guitars, et à la fin de l’année, c’est au tour de Slash de se lancer en solo. Mais aucun de ces projets ne drainera le public des Guns N’ Roses, et le groupe commence d’ailleurs à se disloquer. Slash finit par céder à Rose les droits sur le nom Guns N’ Roses, ce qu’il regrettera plus tard. Clarke est congédié, et Slash quitte le groupe suite à un différend avec Rose qui insiste pour introduire des éléments électroniques. Enfin, ce sont McKagan et Sorum qui partiront aussi.

Rose se serait donc exclu, mais continue à écrire et enregistrer, notamment avec le producteur Roy Thomas Baker. En 1999, Oh My God apparaît sur la bande originale du film End of Days.

Fin 2000, on commence à murmurer que Chinese Democracy, un très attendu nouvel album, devrait sortir l’année suivante. Les nouveaux Guns N’ Roses présenteront quelques nouvelles chansons lors d’un concert de Nouvel An à Las Vegas. C’est l’occasion pour le public de faire la connaissance du line-up : Buckethead et Robin Finck (Nine Inch Nails) à la guitare, Paul Tobias; à la basse, Chris Pittman aux claviers, et Brian « Brain » Mantia à la batterie. Le seul rescapé, avec Rose, de la formation d’origine, est Dizzy Reed. Le groupe entame une tournée par une participation au festival Rock in Rio.

En 2005, la formation accueille deux nouveaux guitaristes, Richard Fortus et Ron « Bumblefoot » Thal, ainsi que Frank Ferrer à la batterie. Rose n’a toujours pas fini d’en découdre avec la justice : la même année, il plaide coupable à Stockholm, pour avoir mordu le vigile d’un hôtel à la jambe.

A la fin de l’année, le chanteur annonce à ses fans la sortie de Chinese Democracy pour mars 2007. Mais l’album ne sortira finalement pas avant fin 2008. S’il atteint la troisième place du Billboard 200, le titre phare, lui, ne sera jamais que 34e.

(Source : Biographie des Guns N’ Roses, dans Rolling Stone Magazine)

Actualités

Guns N' Roses sur Twitter

Vidéos