« 13 Reasons Why » interdite aux mineurs non accompagnés en Nouvelle-Zélande

Publié le 28 avril 2017 à 11:03
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

La série à succès 13 Reasons Why suscite aussi beaucoup de polémiques. En cause : certaines scènes trash et crues. La Nouvelle-Zélande est le premier pays à interdire la série aux mineurs non accompagnés.

Le suicide doit-il être montré en fiction ? La série Netflix 13 Reasons Why tente de traiter la question du harcèlement scolaire et du suicide adolescent en treize épisodes, dont certains extrêmement crus.

Développée par Brian Yorkey, elle s’inspire du roman Treize raisons de Jay Asher, sorti en 2007. Clay Jensen, élève d’un lycée américain reçoit au pied de sa porte un mystérieux carton rempli de cassettes. Dessus, la voix d’Hannah Becker qui s’est suicidé quelques semaines avant. Dans cet article, nous vous expliquions en quoi 13 Reasons Why pouvait sauver des vies (ne devrions-nous pas montrer le suicide et le harcèlement au lieu de s’en cacher ?). Pour certains, elle peut aussi en détruire. L’équivalent du CSA en Nouvelle-Zélande, après avoir interdit la série aux moins de 13 ans, puis de 16 ans, regrette qu’elle n’établisse pas de lien entre le suicide et la maladie mentale. D’autant que, rappelle Mashable, la scène où Hannah se donne la mort pourrait être considéré comme « involontairement instructive », reconnaissant tout de même que 13 Reasons Why ait « un mérite significatif ». Le pays a donc crée spécialement une nouvelle législation interdisant aux mineurs non-accompagnés de visionner la série.

En France, 13 Reasons Why ne possède aucune interdiction, seulement des messages d’avertissements avant quelques épisodes.