Vismets au Nouveau Casino le 26 mai

Publié le 17 mai 2011 à 17:04

VismetsOÜI FM vous offre vos invitations pour le concert des belges Vismets au Nouveau Casino le 26 mai !

Dan Klein, le frontman de Vismets, à propos de l’avant-Vismets : « J’imaginais une attitude, un groupe de rock électronique dur et planant où chaque morceau twiste entre machines urbaines et plages désertes, avec la scène comme terrain de jeu…Quelque part mon premier orgasme musical. ». A cette époque, Dan, à la tête de ce groupe imaginaire, n’a plus qu’à raconter sa vision au reste du monde.

Un groupe lancé sur un coup de bluff !

Gonflé à bloc, Dan se la raconte d’abord à fond devant les autres et fomente un grand coup de bluff : « J’étais assez sûr de moi, avec un contact facile et j’avais déjà fait de la scène dans le groupe Talkshop, de mon frère Antony. Bruxelles c’est une toute petite ville avec deux bars où il faut aller et quelques salles où il faut montrer sa gueule. J’ai repéré les gens influent, et j’ai commencé à aller y boire beaucoup de coups… ». Il assène à qui veut bien l’entendre qu’il a monté « un groupe qui tue ». Sa force de persuasion est tellement rodée que le bruit court plus vite que lui. Pour ajouter de la crédibilité à son mensonge, il ouvre alors une page myspace au nom prédestiné de Vismets, un nom qu’il entend souvent gamin, l’équivalent de « blousons noirs » des années 60. Le fantasme des frères Klein, au grand damne des parents. Dan poste alors « deux démos pourries enregistrées dans la chambre ». Il balance aussi des annonces pour trouver des musiciens sur les pages des groupes phares de la scène locale, Ghinzu, Montevideo, Sharko…

Tous lui répondent, mais c’est dans les bars qu’il les entraîne, toujours pas sur scène. Le bassiste de Montevideo, aussi fou que Dan, accepte de le suivre dans son délire et leur buzz éthylique commence à produire son effet. La presse se met aussi à propager l’info. Un tourneur belge important sent le potentiel et leur propose d’emblée une première partie pour le mois suivant… alors que le groupe n’existe toujours pas ! Dan, au pied du mur, n’a plus le choix. Tout s’enchaine. Il trouve un batteur, Nico et son frère le rejoignent : « Nous n’avions que trois titres pour trente‐cinq minutes de live, c’était plus que léger. Je me suis mis la pression en composant comme un fou et en répétant avec le groupe au quotidien ».

Le jour J, les Vismets explosent devant leur premier public à tel point qu’ils volent la vedette au groupe à l’affiche : « Notre bluff a fonctionné et le groupe est né comme ça, sur scène ». L’équipée sauvage chevauche la Belgique. Dés le début, les lives prennent une tournure sauvage. Et rejoints par Remy, un des Talkshop, les Vismets jouent méchamment vite, et frappent fort.

Ils passent alors un cran au‐dessus et enregistrent enfin leur premier album, intitulé Gürü Voodoo : « Un terrain d’expression pour y mettre tout ce qu’on a aimé, tout ce qui nous a touché, à notre sauce. » Deux morceaux du groupe entrent directement #1 dans la playlist de Pure FM, et la salle L’Ancienne Belgique affiche complet un mois avant. Depuis, Vismets brûle la scène belge et attise un public hyper réceptif. Le groupe ne cesse d’imposer une solide réputation festive et provoc.

C’est officiel, ça bouge toujours en Belgique : les quatre garçons dans la tourmente s’apprêtent à faire souffler leur tornade sur l’Hexagone…

Ne manquez pas le nouveau phénomène belge Vismets le 26 mai au Nouveau Casino ! Tentez de gagner vos invitations en répondant à la question suivante :

Désolé le concours est terminé