Vend Neverland, le paradis de Michael Jackson

Publié le 5 août 2014 à 16:59
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Neverland (gare)Le domaine du King Of Pop devrait être vendu prochainement, selon le magazine Forbes.

« Nous sommes frustrés, amèrement décus et attristés d’en être arrivés là. Michael Jackson a perdu le contrôle de Neverland à cause d’un ancien manager« , explique un représentant des Jackson. En effet, Neverland est aujourd’hui entre les mains de l’entreprise d’investissement Colony Capital, qui le remet en vente.

Michael Jackson avait acquis son paradis en 1988, souhaitant « recréer tout ce qu’[il] n’avai[t] pas eu étant enfant« , la faute à sa précoce carrière au sein des Jackson 5. Passion régression, qui fait construire à MJ un véritable parc d’attractions dans son « jardin » : « Je ne peux pas aller à Disneyland. Je ne peux pas sortir et marcher dans la rue. J’ai donc créé mon propre monde derrière mes portes« , avait-il un jour expliqué.

Sur les 1400 hectares que compte le domaine, 22 bâtiments, des manèges, des toboggans géants, un zoo, une piscine, des jardins, un cinéma, des salles de jeux…

Dans les années 2000, l’atmosphère s’assombrit autour de Neverland, suite aux accusations de pédophilie qui pèsent sur Michael Jackson. Pas moins de trois perquisitions qui pousseront le chanteur à vider progressivement les lieux. Il quittera Neverland définitivement en 2005, laissant derrière lui son paradis tomber en désuétude…

Depuis 2008, Neverland est tombé aux mains d’un fonds d’investissement (à l’époque pour 17 millions d’euros). Les 4 millions d’euros annuels d’entretien poussent aujourd’hui le propriétaire actuel à se séparer du lieu (de) culte. La nouvelle ne réjouit pas le clan Jackson, qui aurait déclaré : « nous espérons et nous pensons que les futurs propriétaires de Neverland respecteront la mémoire historique et la nature spéciale de cette sublime demeure« .

Neverland est aujourd’hui évalué à 22 millions d’euros, mais pourrait facilement atteindre le double aux enchères, compte tenu de son histoire.