UK Beats #341 with Ride

Publié le 16 juin 2017 à 23:00

De retour avec un nouvel album, les piliers du shoegaze Ride étaient en interview au micro de Marjorie Hache ! À revivre ici.

Réécoutez l’émission :

L’interview in english :

Ride en interview dans UK Beats avec Marjorie Hache, sur OÜI FM

Formé en 1988 à Oxford en Angleterre, le groupe Ride se sépara en 1996 (laissant à Andy Bell, leur bassiste, le loisir d’aller travailler avec Oasis) avant de revenir véritablement en 2014 pour une tournée internationale.

À l’image des collègues du label Creation Records (The Jesus and Mary Chain ou encore Slowdive), une vingtaine d’années sont passées depuis le dernier album de Ride : rencontre UK Beats avec Mark et Steve du groupe, qui décrivent leur musique comme du « rock britannique classique. » « On a essayé de faire pleins de styles différents » raconte Mark, « en partie du shoegaze. On a essayé la britpop, ce qui n’a pas du tout marché pour nous. On a évolué au fil des années. » « On est un groupe de rock » poursuit Steve, « mais notre bassiste est toujours issu de la dub ou du reggae donc, ça ressort aussi. »

Un nouvel album loin d’être honteux après une longue pause. L’idée de faire ce nouveau disque était présente depuis longtemps, comme l’éxplique Mark : « C’est vrai que c’est bizarre, que tout d’un coup, il y ait ce retour de The Mary Chain, My Bloody Valentine et Slowdive. Tous de retour durant ces cinq dernières années. Je ne sais pas pourquoi… Peut-être une crise de la quarantaine ? » Mais Steve pense que les appels de fans sur Internet pour que Ride revienne a eu un gros impact. « Je me demande si les autres groupes ont senti la même chose : que si nous refaisions de la scène, il y aurait un public. »

Des retrouvailles pour Ride basées pas seulement sur une entente, mais également un développement personnel des membres du groupe, comme l »explique Mark : « Fort heureusement, politiquement aujourd’hui, on est véritablement sur la même longueur d’onde. Un soulagement, car si ça n’avait pas été le cas, il n’y aurait pas eu d’autre album. Juste quelques dates de concert et c’est tout. »

Et dans pas mal de titres de ce Weather Diaries, on retrouve une contestation politique de ce qui se passe en Grande- Bretagne depuis quelques années, dont le Brexit. « Ça parle de certaines choses qui laissent penser que nous sommes un peu de retour dans l’Allemagne des années 30″ dit Mark, « et on se demande: ‘mais bordel qu’est ce qui se passe ?‘ On ne veut pas retourner à cette époque. »

Le nouvel album de Ride, Weather Diaires, est sorti aujourd’hui et ravira les fans de la première heure comme les amateurs de sons 90’s qui les découvrent peut-être aujourd’hui. À noter que vous pourrez retrouvez Ride en concert au festival Pitchfork l’automne prochain.