UK Beats #157 spécial The Divine Comedy

Publié le 3 septembre 2016 à 14:00

The Divine Comedy, premier invité de Marjorie Hache pour la rentrée 2016-2017 de UK Beats !

Pour sa rentrée des classes, Marjorie Hache s’est trouvée un camarade de premier choix. Et tous à vos agendas : cette saison UK Beats devient quotidienne !

Lundi :

Toute la semaine, Marjorie Hache vous présente le nouvel album de The Devine Comedy, Foreverland, avec une petite surprise vendredi ! Mais au programme de ce soir, un nouveau titre de Toy.

Mardi :

Une émission qui contient du Metronomy, Teleman, Savages, Purple, Primal Scream ou encore Hot Chip. Bref, de quoi avoir envie de danser et sauter partout !

Mercredi :

De The Kinks à The Charlatans en passant par The Smoke, ce mercredi on se fait plaisir avec quelques classiques tout en se remémorant nos coup de cœurs de cette première moitié de 2016 : Innerspace Orchestra, Cat’s Eyes et bien plus.

Jeudi :

Au programme ce soir, on se rince les oreilles avec de jolies nouveautés qui vont vous donner envie de danser : Soft Hair (le duo LA Priest et Conan Mockasin dont on vous parlait ici) ainsi que les Glaswegien de White. De bons vieux Depeche Mode et Pink Floyd sont également prévoir.

Vendredi :

Interview of the week (en VO) : The Divine Comedy

Après six ans d’attente, les fans de The Divine Comedy peuvent se réjouir puisqu’aujourd’hui sort leur onzième album Foreverland, disque rempli de pop précieuse avec des refrains entêtants et des descriptions parfaites des petites choses de la vie qu’on peut vraiment visualiser, laissant apparaître un sourire entendu sur nos visages.

L’émission complète + interview en VF :

« Ce n’est pas forcément quelque chose de dramatique comme une rupture affreuse avec une fille… ou quelque chose de ce genre. Mais à mes yeux, cela a plus de valeur parce que ce sont des claques de réalité » explique Neil Hannon qui prit son temps pour composer cet album dans sa ferme irlandaise.

Foreverland, nouvel album de The Divine Comedy

Une réalité saupoudrée de grandes figures historiques avec des titres comme Catherine The Great. « On m’a demandé pourquoi j’aime tant l’histoire, raconte Neil. Pour moi l’histoire c’est ce qui est arrivé avant, donc si vous n’aimez pas l’histoire, vous n’aimez pas ce qui s’est passé avant maintenant. Maintenant ça va, mais l’histoire c’est cool. J’ai toujours pensé que connaître des choses, et être intéressé par la vie des autres, c’était important. »

Un nouveau disque qui plaira sans conteste aux admirateurs de la première heure car musicalement, on reste quand même dans la zone de confort de Neil et sa bande. Et ce même si ce dernier a tenter d’expérimenter un peu. « Avec le titre I Tried to Join the Foreign Legion, j’ai voulu écrire une étude à le Debussy pour piano. Mais au bout de 20 secondes j’étais à court d’inspiration. Je suis limité niveau musique classique. J’ai pas le talent qu’il faut donc je finis par transformer ça en pop song. »

Et ce sont justement les pop songs des années 80 qui semblent avoir infuencées Foreverland, comme le concède Hannon.

De quoi vous délecter les oreilles en cette rentrée 2016 afin de vous préparer à voir The Divine Comedy en concert durant les prochains mois, avec notamment des dates à Paris, Grenoble, Lille, Reims et Caen (entre autres).

En partenariat avec :

Orange Amplifiers, partenaire d'UK Beats sur OÜI FM !