UK Beats #155 avec Biffy Clyro

Publié le 24 juin 2016 à 20:00

Ils reviennent avec l’album Ellipsis dès juillet, et sont déjà dans UK Beats avec Marjorie Hache. Interview et émission spéciale à redécouvir ici.

Interview in english :

L’émission complète :

Metronomy – Night Owl
The Divine Comedy – Catherine The Great
Led Zeppelin – Good Times Bad Times
NZCA Lines – Oh..(Call Me Back)
Michael Kiwanuka – I’m A Black Man In A White World
The Vaccines – Post Break-Up Sex
Biffy Clyro – Saturday Superhouse
Biffy Clyro – Animal Style
Massive Attack feat. Young Fathers – Voodoo In My Blood
Life – Rare Boots
Ulrika Spacek – Beta Male

 

Cette semaine on retrouve avec plaisir un des groupes les plus sympas du monde: Biffy Clyro. Simon, Ben et James nous ont parler de leur nouvel album qui sort le 8 juillet prochain et s’intitule Ellipsis : « Ca décrit en gros le moment où tu te perds dans tes pensées. (…)On a l’impression d’avoir passé les 18 derniers moi à reprogrammer Biffy. »
Un album que le groupe a eu du mal à recomposé. Il a fallut que le chanteur Simon aille se ressourcer aux Etats Unis. « En sortant de la dernière tournée, j’avais tellement d’images de nous sur d’énormes scène à faire de grands show et… ça ne m’inspirait pas à écrire de la bonne musique. Je n’arrivais pas écrire des chansons de manière ambitieuse (…) Je crois que tous les albums de Biffy commencent alors qu’on ne pense pas à Biffy.

C’est également à Los Angeles que le groupe Ecossais est parti enregistrer ce Septième album. Alors que sur le précédent, il y avait de la cornemuse ou encore des mariachies, cette fois on retrouve plutôt une chorale d’enfants ou des cris de loups. L’album a d’ailleurs bon nomvbres de references animales comme l’explique Simon le chanteur: « Ce n’est qu’en reecoutant l’album que je me suis rendu compte du nombre de référence animalies.(…) Faire un bruit de loup en plein milieu d’un morceau, c’est plutôt arrogant. C’est même quasi comique! Mais ça montre qu’il y’avait de la confiance et c’est intéressant à retracer.

Un nouvel album aux tonalités politiques aussi puis qu’apparaissent les paroles “ My countrymen stole my “National Thunder’… référence sur l’independance en Ecosse qui a eu lieu en September 2014 et où, au finale, le vote contre l’a emporté.

« J’ai pas vraiment pensé que j’allai écrire à ce sujet et ça n’a pas été fait consciemment. Ca a été un moment tellement fort dans l’histoire de l’Ecosse; J’ai l’impression que ceux qui étaient aux commandes nous ont lachés. Chacun à son propre agenda, Pour nous c’était tellement visible à ce moment là en Ecosse quand les gens ne faisait que mentir pour avoir ce qu’ils voulaient. Ce qui gèrent le monde ne sont pas comme nous à ça c’est terrifiant. »

Au lendemain du vote pour le Brexit (alors qu’en Ecosse, Irlande du Nord et à Londres on votait massivement contre) on se doute que les mecs de Biffy doivent encore avoir peu confiance et un goût amer.

Autre changement notable sur ce nouveau disque de Biffy, la présence de Gros mots (en masse!): On voulait partir en live et aborder cet album comme si c’était notre premier disque (…)Je pense que les gros mots forment une belle partie de notre langue. Ils sont très expressif et à certains moment de ce disque aucun autre mot n’aurait fait l’affaire.