UK Beats #154 avec Jake Bugg

Publié le 18 juin 2016 à 14:30

De retour avec un très attendu troisième album, le jeune prodige de Nottingham était au micro de Marjorie Hache pour une émission exceptionnelle à redécouvrir ici.

Interview in enlgish:

L’émission complète :

Radiohead – Identikit
Malcolm Middleton – Steps
Temples – Keep In The Dark
Let’s Eat Grandma – Repunzel
Blur – Park Life
The Last Shadow Puppets – Aviation
Belle & Sebastian – Funny Little Frog
Jake Bugg – Gimme The Love
Jake Bugg – The Love We’re Hoping For
John Martyn – Head And Heart
The Rolling Stones – (I Can’t Get No) Satisfaction
Chvrches feat. Hayley Williams (Paramore) – Bury It

Jake Bugg, invité de Marjorie Hache dans UK Beats sur OÜI FM

Jake Bugg, on le découvrait fin 2012 à l’âge de 17 ans avec Taste It, le voici de retour du haut de ses 22 ans avec un nouvel album auto-produit, On My One, expression bien de chez lui (Nottingham) qui veut dire « tout seul. » Titre plutôt approprié étant donné qu’il s’est chargé lui-même et pour la première fois de la production de ce nouveau disque. À croire que l’expérience avec Rick Rubin (producteur de son deuxième disque, Shangri La) lui a plutôt donné envie de prendre la main : « Je voulais essayer quelque chose d’un peu différent. J’ai voulu expérimenter un peu et c’était cool d’être en studio seul. D’habitude c’est avec un producteur qui a une idée de ce qu’il veut faire, donc c’était bien de faire joujou et d’essayer de nouvelles choses. »

« J’essaye de faire en sorte que mes morceaux ne soient pas pareils en terme de composition, et je pense que j’ai voulu faire pareil niveau production » nous explique Jake. On retrouve bien sûr son côté country, blues et rock avec certains titres qui rappellent Crosby Stills & Nash, voire même un peu Noel Gallagher, mais aussi un flow un peu plus hip-hop qu’il attribue à une session studio avec Mike D des Beastie Boys. « Malheureusement rien n’apparaît sur mon disque de notre temps passé ensemble en studio, mais trainer avec lui et écouter d’autres styles de musiques m’a beaucoup inspiré. Après je suis rentré à Nottingham et j’ai enregistré des grooves hip-hop. »

Malheureusement, Jake Bugg semble peu inspiré par les artistes actuels : « C’est pas comme si je faisais exprès. Je recherche activement des choses sur Internet mais c’est un peu désespérant. Je cherche quelque chose que je peux aimer mais il y a tous ces albums qui sonnent pareil. Je veux entendre quelque chose de différent. »

Même si beaucoup d’éléments de ce nouveau disque pourront plaire à des gens qui n’étaient pas fans à la première heure, on peut aussi lui reprocher un manque d’originalité. Ceci étant dit, One My One reste une agréable surprise pour UK Beats, idéal pour un soir d’été calme.