UK Beats #153 avec Cat’s Eyes

Publié le 10 juin 2016 à 20:00

Le duo formé par Faris Badwan des Horrors et Rachel Zeffira revient avec un nouvel album très réussi. Redécouvrez l’UK Beats que leur a consacré Marjorie Hache pour OÜI FM !

L’émission complète :

L’interview en VO :

Public Service Broadcasting – Korolev
PJ Harvey – The Orange Monkey
The Who – Shaking All Over
Radiohead – Burn The Witch
Michael Kiwanuka – I’m A White Man In Black World
Electric Light Orchestra – Don’t Bring Me Down
Cat’s Eyes – Drag
Cat’s Eyes – Everything Moves Towards The Sun
Primal Scream – Tripping On Your Love
The Clash – White Riot
Meilyr Jones – How To Recognise A Work Of Art

Cat's Eyes en interview dans UK Beats sur OÜI FM !

©Rory Van Millingen

Faris Badwan du groupe post punk/shoegaze anglais The Horrors et sa copine musicienne Rachel Zeffira remettent le couvert sous le nom Cat’s Eyes en sortent ce mois-ci Treasure House.

Il y a un peu plus de cinq ans, le groupe jouait son premier concert au Vatican. Le nouveau disque est une véritable perle bourrée de références à la musique des groupes de filles des années 60, la new wave et la musique classique de Claude Debussy.

Faris et Rachel se sont liés d’amitiés en s’échangeant des morceaux de girl bands des années 60 avant de former Cat’s Eyes :

« Au début le groupe était un peu une parodie des girl bands, puis on a commencé à s’en défaire puis à y revenir selon nos humeurs » raconte Faris. « Ce que j’aime avec les paroles de groupes de filles, c’est que c’est lourd psychologiquement parlant. Je n’aime pas les titres où les filles sont des idiotes sans cervelles. (…) J’aime les thèmes plus dures et intenses. »

Pour le premier clip de ce nouveau disque, Cat’s Eyes ont choisi d’aborder un thème très dur, celui de la violence conjugale. Un clip qui fait froid dans le dos.

« C’est bien évidemment une fiction. On ne se comporte pas normalement comme ça » raconte Rachel. « On ne voulait pas qu’il y ait de victimes parce que ça deviendrait tout de suite moins intéressant » expliquent Faris et Rachel. « Là, il y a un pied d’égalité. On est tous les deux très malveillants. » Ce clip a amusé certains de leurs amis et déplu fortement à d’autres ainsi qu’à leur famille. Une chose et sûre, il ne laisse pas indifférent. « On voulait que ce soit intense et que les gens soient tendus tout au long. Le but n’était pas de se moquer ou d’exploiter un sujet sensible. C’est pas notre style. »

UK Beats fond pour ce nouveau disque de Cat’s Eyes, et Marjorie Hache vous le recommande vivement. Ne reste plus qu’à espérer que Rachel et Faris arrivent à monter une tournée qui passera par la France pour nous présenter Treasure House en live.