UK Beats #142

Publié le 25 mars 2016 à 20:00

Cette semaine, rencontre avec Findlay pour parler de l’EP Electric Bones ! Marjorie Hache vous dit tout.

The Heavy – Turn Up
The KVB – In The Deep
The Who – PIctures Of Lily
Spinning Coin – Albany
Two Door Cinema Club – Something Good Can Work
The Smiths – Stop Me If You’ve Heard This One Before
Findlay – Electric Bones
Findlay – Junk Food
Findlay – Greasy Love
Mott the Hoople – All The Young Dudes
Tuff Love – That’s Right
Michael Kiwanuka – I’m A Black Man In A White World

Cette semaine UK Beats fait connaissance avec Nathalie Findlay, dite Findlay. Originaire de Manchester, elle a entre autre assuré les premières parties de Miles Kane et Jake Bugg et a depuis peu monté son propre label à travers lequel elle compte sortir cet été son premier album. Son EP Electric Bones est disponible depuis un moment et est rempli de mélodies aguicheuses avec des tonalités pop agressives.

Pour Findlay, le but principal est d’écrire de bonnes chansons: « J’adore les chansons bien écrites, que ce soit par Michael Jackson ou Dolly Parton. Une bonne chanson résiste au test du temps. On peut la jouer dans n’importe quel style de musique avec n’importe quel instrument. Ce sera toujours une bonne chanson. Donc pour moi, l’écriture est au cœur de ce que j’espère arriver à faire. »

Courant 2015, Findlay a explorer des sujets sombres pour ses chansons. Une pub du métro londonien pour de la poudre protéinée qu’utilisait un mannequin aux mensurations irréalistes l’avait mise hors d’elle.

« J’étais vraiment énervée par les industries corrompues de la beauté et des régimes. Elles ont un effet très négatif sur les gens et sur la jeune génération en particulier. Les médias nous disent à quoi on devrait ressembler, quel type de corps on devrait avoir, quelle grosseur de seins on devrait avoir. Comment en est-on arrivé là ?(…) Ca m’a obsédé au point d’en écrire une chanson. »

Lors de l’interview Findlay a également évoqué une grande figure des sciences occultes qui a inspiré un de ses morceaux, et son amour pour David Bowie. En attendant la sortie de son premier album n’hésitez pas à aller la voir sur scène 4 avril au festival Chorus.

Retrouvez ci-dessous l’interview de Findlay en VO :