Slipknot : un album de jazz pour Corey Taylor ?

Publié le 8 janvier 2019 à 14:20
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Le chanteur de Slipknot pourrait réenregistrer certains titres de son groupe dans un registre complètement différent.

slipknot nimes

2019 sera l’année du sixième album de Slipknot, qui, si on se réfère au premier extrait, promet d’être énervé. Cependant, Corey Taylor, chanteur du groupe depuis plus de 20 ans, n’écoute pas que du metal. Son goût pour le rock plus généraliste n’était plus un secret, notamment depuis la sortie des disques de reprises par Stone Sour, son autre groupe.

Cependant, au cours d’une interview sur la radio américaine RadioVegas.Rocks, il a parlé de certaines inspirations. Interrogé sur l’éventualité qu’il reprenne des morceaux de country, il a répondu :

Non, même si ça vient de l’Iowa ! Et je ne veux pas dire que je ne pourrais pas écrire ce genre de chose. Mais mon intérêt va plus dans les trucs d’auteur-compositeur, comme Squeeze, par exemple. Ou alors, et j’ai vraiment pensé à ça, je pourrais former un quartet ou un quintet et faire un album de jazz, un genre de dark jazz, enregistré dans des conditions live. Ça ne se vendrait pas du tout. Ce serait pour ma propre collection, parce que j’adore le jazz. Beaucoup de gens ne s’en rendent pas compte, mais j’écoute beaucoup de jazz des années 40 et 50. Et il y a tous ces trucs sombres que Billie Holiday ferait, pour les vieux morceaux de Charlie Parker, quand il était vraiment cinglé. Je me rapprocherais plus de ça.

Mais au delà d’éventuelles compos jazz, Corey Taylor parle de chansons de Slipknot arrangées façon jazz :

Il se trouve que j’ai des versions jazzy de mes propres chansons, j’aimerais bien voir ce qu’elles donnent. Quelque chose comme Prosthetics, ce serait vraiment, vraiment cool. J’ai aussi une version vraiment cool de Bother [de Stone Sour].

Slipknot a également deux concerts prévus en France en 2019, avec la tenue du premier Knotfest en Europe le 20 juin, sur le site du Hellfest, ainsi qu’une autre date au Festival de Nîmes le 1er juillet.