(Sittin’ On) The Dock Of The Bay est N°1 – 16 mars 1968

Publié le 16 mars 2012 à 12:41
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Otis Redding - (Sittin' On) The Dock Of The Bay(Sittin’ On) The Dock of the Bay, le classique soul, titre de référence quand on parle d’Otis Redding, s’est classé n°1 des charts le 16 mars 1968… Il allait y rester quatre semaines ! C’est d’ailleurs le premier n°1 posthume de l’histoire des charts américains ! Petit retour sur l’histoire de cette chanson…

En août 1967, Otis Redding est en tournée avec son groupe, les Bar-Kays. C’est à ce moment-là, parcqu’ils dorment sur un bateau, qu’Otis a l’idée : « Sittin’ on the dock of the bay/ I watch the ships come in/ And I watch them roll away again« . A son retour en novembre, la chanson n’a pas beaucoup avancé lorsqu’il retrouve le producteur et guitariste Steve Cropper aux studios Sax à Memphis (Tennessee).

Dans une interview en 1990, Steve Cropper parle de l’origine de la chanson : « Je me suis servi de ça et j’ai terminé les paroles. Si vous écoutez les chansons que j’ai écrites avec Otis, la plupart des textes parlent de lui. Il n’avait pas l’habitude d’écrire à son sujet, mais moi, je le faisais. Mr Pitiful, Sad Song (fa-fa) parlaient de sa vie. Dock Of The Bay aussi. « I left my home in Georgia, headed for the Frisco Bay » parle clairement de lui, arrivant à San Francisco pour donner un concert. »

Ils terminent donc la chanson ensemble et son enregistrement s’achève le 8 décembre. Otis Redding aurait alors déclaré à son épouse qu’il aurait « changé de style » avec (Sittin’ On) The Dock Of The Bay, celle-ci étant plus pop que ce qu’il avait pu faire jusqu’alors.

Dès le 9 décembre, Otis Redding reprend la route des tournée, mais l’avion qui le transport avec les Bar-Kays s’écrase dans un lac du Wisconsin. Il est tué sur le coup, il avait alors 26 ans. Six membres du groupe meurent aussi dans l’accident. Un seul survivra : Ben Cauley.

(Sittin’ On) The Dock Of The Bay sort le 8 janvier 1968, soit un mois après la mort d’Otis Redding, tandis que le monde pleure la disparition du chanteur. Elle sera un succès mondial, tout comme l’album du même nom. La chanson remporte deux Grammy cette année-là : celui de la meilleure chanson R&B, ainsi que celui de la meilleure performance vocale R&B.