Sean Lennon : un héritage (parfois) lourd à porter

Publié le 26 août 2015 à 17:59
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Sean LennonDans une interview accordée au Guardian, le musicien tente de rétablir une vérité : il n’est pas l’enfant gâté et paresseux de John et Yoko.

Co-producteur du prochain album de Fat White Family, avec qui il collabore également sur un projet parallèle, patron de son label, Chimera Music, artiste accompli en solo, fervent défenseur de la cause écolo… Sean Lennon semble pourtant peiner à se faire son nom propre : « Peu importe ce que je fais, les gens me voient comme le fils fainéant et gâté de Yoko et John. » Positives ou négatives, les attentes auxquelles il est confronté semblent au cadet de la fratrie Lennon complètement irréalistes. « Je dois apprendre à l’accepter et continuer ce que je fais« . En effet, à ses yeux, prendre un pseudonyme « serait irrespectueux vis-à-vis de mon père et le reste de ma famille« .

( – via – )