Saint James, les rois de la marinière… et des masques en tissu

Publié le 2 avril 2020 à 11:03

L’entreprise St James s’est lancée dans la bataille contre le coronavirus en confectionnant des masques en tissu, et a réussi à faire d’une pierre deux coups.

Saint James, vous savez les rois de la marinière… Cette vieille dame de 130 ans, très respectée dans le monde de la confection du pull marin, vient de réinventer le système des vases communicants, version « solidaire », évidemment… 

Face à la pénurie de masques, tout son équipage a été réquisitionné pour coudre des masques de protection en tissu. Et grâce à cela, 3 400 masques FFP2 ont pu à leur tour être distribués au Centre hospitalier du Mont Saint-Michel. 

Evidemment, je ne suis pas en train de vous dire que Saint James a confectionné des masques FFP2 en tissu… Ca n’existe pas. Mais alors, comment ? En donnant simplement la première partie de sa production à une usine de Granville en Normandie appartenant au groupe Aptar Pharma. 

En recevant ces masques anti-projection en tissu, les 3 400 salariés ont pu à leur tour offrir leurs 3 400 masques FFP2 à l’hôpital de la région pour le personnel soignant en première ligne.

C’est aussi ça qu’on appelle : faire une pierre deux coups.