Rage Against the Machine attaque un politicien britannique

Publié le 11 juillet 2018 à 11:35
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Rage Against the Machine : les reverra-t-on un jour ?Nigel Farage, l’un des organisateurs du référendum qui a mené au Brexit, utiliserait le nom du groupe sans son autorisation.

Savoir tirer profit de ses atouts est important. Nigel Farage, député européen, ancien leader du parti britannique UKIP et l’un des partisans du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne en 2016 (qui a mené à la sortie du pays de l’UE), l’a bien compris et anime désormais un podcast ayant pour titre « Farage Against the Machine ».

La référence peut paraître amusante, mais n’a pas plu aux représentants du groupe Rage Against the Machine, qui lui ont envoyé une lettre de mise en demeure (relayée par le site Pitchfork), dans laquelle ils ne mâchent pas leurs mots : « Comme vous devriez le savoir, RATM dénonce cette idéologie de droite que vous embrassez depuis des décennies. Votre rhétorique anti-immigration, votre manque de compassion sociale, votre racisme et votre xénophobie à peine déguisés sont à l’opposé des valeurs de RATM. »

La mise en demeure porte notamment sur l’utilisation du nom du groupe, qui ne souhaite pas être associé à l’homme politique : « Votre surprenante tentative de vous associer à RATM est inappropriée et inexplicable, à moins qu’elle ne se place dans un genre d’étrange rituel de purification. Quelle que soit la motivation, merci d’arrêter. Arrêtez d’utiliser le nom de RATM et son logo, changez le nom de votre podcast et trouvez une autre cible à vos trolls. Nous vous suggérons le président Trump. »

Les musiciens de Rage Against the Machine (Tom Morello, Tim Commerford et Brad Wilk) se sont associés à Chuck D (Public Enemy) et B-Real (Cypress Hill) pour former Prophets of Rage, groupe ouvertement opposé à la politique de Donald Trump. Nigel Farage s’était réjoui de sa victoire lors de l’élection présidentielle américaine.

Prophets of Rage a récemment sorti le premier extrait de son prochain album, que vous pouvez écouter ici.

Commentaires