Quand Mickey se drogue et que les princesses sont suicidaires

Publié le 16 décembre 2016 à 12:53
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

L’image des dessins animés Walt Disney est bien loin. 

Un peu de réalisme : les belles histoires d’amour et de héros des films de Walt Disney ne correspondent plus tellement à la société de 2016. C’est sous cette idée que le dessinateur mexicain José Rodolfo a imaginé ce que seraient les personnages des plus grands dessins-animés de tous les temps s’ils vivaient aujourd’hui. Attention, votre enfance peut en prendre un coup.

Drogue et alcool

Que donne Mickey en train de fumer un joint face au phénomène pop-culture Justin Bieber ? Une soirée arrosée.

 

Des princesses déprimées

Bouteilles de vin à la main, battues, un coeur en vrac accroché sur le mur, larmes et envies suicidaires. Les princesses de José Rodolfo ont loin d’avoir leur sourire lisse auquel nous habitue Walt Disney :

 

La communauté LGBT représentée

Les princes et princesses en couple, c’est fini ! En 2016, les couples homosexuels peuvent s’aimer librement, se marier, et avoir des enfants. D’ailleurs, de nombreuses personnes considèrent La Reine des neiges comme le film Disney le plus  – et pour la première fois – « LGBT friendly ». L’héroïne, Elsa, est indépendante, célibataire, et ne se laisse pas faire. Selon Konbini, la peur d’Elsa face à ses pouvoirs pourrait représenter celle du coming-out. La bande-originale entêtante du film, le fameux Libérée, délivrée, en serait aussi une allégorie.

La Reine des neiges connaîtra sa suite en 2018, ce qui n’a pas manqué récemment de faire réagir les internautes. À travers le hashtag #GiveElsaAGirlFriend (« qu’Elsa ait une petite amie » en français), de nombreuses personnes se réclament d’une princesse LGBT : une héroïne qui ne tombera pas amoureuse d’un beau prince charmant blond sur son cheval blanc, mais d’une femme. Le réalisateur du film, Chris Buck – sans infirmer ou confirmer ces informations – avait déclaré être « conscient de ce qu’il se passe dans la société aujourd’hui.

Le dessinateur José Rodolfo de son côté, est plein d’imagination :

-Via-